Magazine Culture

Rencontre avec Ryder Carroll pour son Bullet Journal

Par Angelalitterature

La semaine dernière, grâce à une invitation du magazine Psychologies, j'ai pu rencontrer le créateur du Bullet Journal, Ryder Carroll. Star internationale, suite à la publication de sa méthode, il est en train de réaliser une grande tournée (que vous pouvez d'ailleurs suivre sur la story de son compte Instagram @rydercarroll). Accompagné d'un interprète, Ryder Carroll est plutôt timide et habillé tout en noir. Comme il l'explique dans sa méthode, les vêtements sont une charge mentale. Pour se concentrer sur les choses importantes, il suffit d'éliminer cette contrainte de choix quotidienne en optant pour une sorte de costume unique, comme Steve Jobs, qui avait également choisi le noir intégral. Ce détail n'en est pas un et montre à quel point la méthode du Bullet journal peut dépasser le simple carnet et être adaptée à la vie quotidienne. Sans aller aussi loin dans l'organisation de son mode de vie, on peut commencer par acheter un carnet (si possible paginé) et un stylo (les stylos de couleurs ne sont pas nécessaires). Vous pouvez alors commencer votre Bullet journal, afin de mieux vous organiser au quotidien.

Le livre La Méthode Bullet Journal, qui est déjà un succès aux États-Unis, vient d'être publié en France aux éditions Mazarine, et va sans aucun doute faire un carton auprès des adeptes du Bujo, comme on dit, et des débutants qui voudraient se lancer ! Le livre écrit par le créateur de la méthode explique tous les tenants et aboutissants du Bullet Journal. Selon Ryder Carroll, cette méthode permettrait d'organiser son quotidien pour se décharger de cette fameuse charge mentale qui nous encombre, en notant dans son carnet tout ce que l'on a à faire par jour, dans le mois qui vient, et ce que l'on aimerait faire dans les mois qui suivent. En plus, l'écriture manuscrite permettrait (mais ça, on le savait déjà) de se reconnecter avec soi. Écrire à la main aurait des bénéfices sur la mémoire et sur la reconnexion avec son psychisme, ce qui n'existe plus avec le numérique, le virtuel et les claviers. Cette méthode demande de la rigueur, et en même temps, pas plus de 10 minutes chaque matin et chaque soir, si l'on ne veut pas y passer plus de temps. Le Bullet journal serait un temps que l'on s'accorderait pour écrire, pour noter les choses à faire dans l'immédiat ou dans le mois qui vient, pour ne plus avoir à y penser le reste de la journée. Il servirait aussi à organiser ses passions, son travail, et tout ce que l'on souhaite, finalement. Il propose également de créer des pages pour écrire des listes. Pour ma part, je le fais déjà, mais dans des carnets différents : un petit carnet pour les livres lus, un pour les films vus (avec distinction des films vus sur Netflix ou à la télé, des films vus au cinéma), un autre pour les expositions et un dernier pour les concerts et rencontres.

Pour commencer, il vous faudra donc un carnet, sur lequel organiser une sorte de Sommaire, que l'on appelle Index. Vous y noterez les pages de votre " feuille de route mensuelle ", ainsi que les suivantes qui sont vos " feuilles de route quotidiennes ". Finalement, ce sont un peu les fameuses " To-do-list ", mais en mieux organisées. Chaque carnet sera unique, et d'ailleurs, Ryder Carroll a parlé du Bullet Journal comme d'une maison vide dans laquelle nous devions emménager et prendre nos marques.

À vos carnets !

Un grand merci au magazine Psychologies pour l'organisation de cet événement. Site du magazine Psychologies Site du Bullet Journal

Instagram de Ryder Carroll // Instagram du Bullet Journal


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Angelalitterature 4213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines