Magazine Culture

Test Fallout 76, un titre tout aussi apocalyptique ?

Publié le 06 décembre 2018 par Linfotoutcourt

Fallout 76 laisse entendre un changement de cap pour la célèbre série de Bethesda. Pas sûr qu'elle en sorte gagnante...

Créée en 1998, la licence Fallout a su rassembler une pléthore de joueurs à travers le temps et l'espace. Vingt ans plus tard, le studio Bethesda a décidé d'être original (ou pas) en annonçant un épisode online nommé Fallout 76. Dans un premier temps très enthousiaste, on a vite déchanté jeu en main. Chronique d'une apocalypse redoutée.

Fallout 76, moche et méchant

L'aventure débute avec l'indétrônable personnalisation de notre personnage. Plutôt bien fourni, nous nous sommes pris au jeu en créant un personnage loufoque... et apparemment, nous ne sommes pas les seuls. C'est donc plutôt confiants que nous sommes sortis de notre fameux abri après tant d'années enfermés... et on le regrette presque ! Autant être franc : c'est moche. On a presque failli perdre la vue ou avoir la berlue. De plus, le titre est très mal optimisé, sûrement les conséquences d'un jeune stagiaire tombé dans la marmite de Whisky quand il était petit. Ce n'est pas le level-design, pourtant assez bien pensé, qui nous fera changer d'avis !

Test Fallout 76, un titre tout aussi apocalyptique ?

Fallou 76 : bienvenue chez les Ch'tis bricoleurs !

Si, comme nous, tu as réussi à passer outre la " qualité graphique " de cet opus, nous te tirons notre chapeau ! Nous te conseillons de garder encore un peu de foi car tu n'as pas encore tout vu. Commençons par le positif : la prise en main est toujours intuitive et prenante. En revanche, tout le reste est à jeter.

Le craft se révèle moins poussé que dans Fallout 4, l'intérêt de construire son petit " chez soi " s'avère très anecdotique et l'interface des menus est tout sauf ergonomique (en plus d'être très fastidieuse pour chercher un objet précis).

Est-il également nécessaire de parler du système de nourriture archi frustrante aussi bien dans le jeu que dans la réalité ? Devoir goinfrer son personnage plusieurs fois par jour (qui ne prend pas un gramme) pendant que, de ton côté, tu galères à respecter tes points Weight Watchers... de sacrés sadiques chez Bethesda !

Test Fallout 76, un titre tout aussi apocalyptique ?

Fallout 76 : Leeloo n'est pas friande du Multi !

Pierre centrale de cet épisode, l'aspect multijoueur avait tout pour être une réussite : une ambiance survival, des quêtes scénarisées et bien pensées, de l'entraide à outrance, etc. Mais rien de tout ça n'est présent ! Ici, les autres joueurs sont rares (seulement 24 par serveurs) et le système de PVP est complètement raté. Il faut attaquer un joueur et attendre qu'il réplique pour que l'affrontement s'enclenche. Une hérésie.

Bien que la mort jonche chaque coin de rue, l'IA des créatures n'égale en aucun cas l'intelligence suprême de nos amis les huîtres. Il te suffit de te cacher derrière un obstacle pour que l'ennemi se fige, une réaction parfaite pour le renvoyer six pieds sous terre. De plus, le titre est dépourvu de PNJ et les quêtes annexes (bien souvent de la récolte soporifique) ne te tiendront jamais en haleine. A t-on déjà vu pire ? Sûrement, mais la pilule ne passe toujours pas.

Test Fallout 76, un titre tout aussi apocalyptique ?

On a beau aimer la licence qui nous a fait frisonner de plaisir et de terreur depuis plusieurs années déjà, il nous est impossible de croire qu'un tel épisode existe. Nous dirons même que nous sommes passés par les différentes phases : le déni, la colère, l'expression et la dépression. En revanche, il est hors de question que nous terminons le cycle par l'acceptation, plutôt mourir par la radiation, ce serait moins douloureux !

Fallout 76 n'aura pas été le succès (en tout point) que l'on attendait et s'il continue à nous provoquer des sueurs froides... ce n'est plus pour les bonnes raisons.

(Visited 1 times, 15 visits today)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine