Magazine Culture

Charles Reznikoff – L’après-midi nuageux est aussi agréable…

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Charles Reznikoff – L’après-midi nuageux est aussi agréable…L’après-midi nuageux est aussi agréable
que le silence. Qui imaginerait
qu’on en aurait assez du soleil ?
Une belle épitaphe serait, je crois :
Il aimait le soleil ;
encore mieux : Il aimait marcher.
Et pourtant le mort, s’il pouvait parler, dirait peut-être :
je m’étais lassé de marcher,
oui, et même du soleil.

*

The cloudy afternoon is as pleasant
as silence. Who would think
one would ever have enough of sunshine?
A good epitaph, I suppose, would be
He liked the sunshine;
better still, He liked to walk.
And yet the dead, if it could speak, might say,
I had grown tired of walking,
yes, even of the sunshine.

***

Charles Reznikoff (1894-1976)The Poems Of Charles Reznikoff: 1918-1975 (Black Sparrow Press, 1989) – Inscriptions (Nous, 2018) – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Thierry Gillybœuf.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines