Magazine Culture

Le poison s’empare du Palais de la découverte

Publié le 05 janvier 2019 par Polinacide @polinacide

Que ceux qui ont décidé de vivre le grand frisson en 2019 foncent voir l’exposition la plus toxique de l’année au Palais de la découverte. Sobrement intitulée « poison », celle-ci plonge le visiteur au sein d’un concentré inédit d’espèces vivantes toutes plus dangereuses les unes que les autres… et ce en toute sécurité. Au programme : veuves noires, serpents, scorpions et autres bestioles rassemblés pour la première fois en France au sein d’un seul et même lieu. Leur point commun ? Tous secrètent du venin : une arme biologique idéale. 

poison-lezard poison-serpent

Le poison a toujours fasciné l’humanité d’autant plus qu’il peut parfois se transformer en antidote. C’est ainsi que l’on apprend, entre deux terrariums, que certains venins bien utilisés pourraient prochainement apporter de nombreux progrès dans la médecine du futur. Celui du scorpion cubain a notamment été utilisé expérimentalement afin de détruire de façon sélective les cellules cancéreuses. Une substance aussi redoutable que précieuse, somme toute.

Le poison s’empare du Palais de la découverte

L’exposition fait également la part belle aux plantes et aux minéraux potentiellement menaçants pour l’homme. Arsenic, mercure, radium ou encore belladone : tous sont protégés par une vitrine et agrémentés de panneaux permettant d’en apprendre davantage à leur sujet. Connaissiez-vous par exemple la différence entre les espèces vénéneuses et venimeuses ? Dans le premier cas le poison est transmis passivement (par contact ou ingestion), alors que le second nécessite une piqûre ou une morsure. Autant d’explications qui rendent cette présentation aussi ludique que captivante pour petits et grands : à titre personnel je vous conseillerais plutôt d’y jeter un œil en matinée lorsque les visiteurs sont encore peu nombreux. Car ce serait dommage de manquer un tête-à-tête avec le mamba noir en personne… en plongeant ses yeux dans les siens.

Publicités

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Polinacide 1010 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine