Magazine Culture

Bloggiversaire, 10ème.

Par Livrement

Bloggiversaire, 10ème.

Oh, bordel !

Voilà venu le dixième anniversaire de ce blog, et je ne sais absolument pas quoi vous écrire.
Il faut dire que pour moi, tout était provisoire : ce pseudonyme, ce blog. Et voilà, les trucs des Internets qui durent. C’est un peu le running gag de ma vie, je crois.

Ce blog est alimenté avec beaucoup de spontanéité. Il n’y a qu’à voir cette photographie qui résume tout. Dans l’optique de prendre un cliché – tout autre – pour ce billet, j’allais balayer les paillettes pour refermer le livre avant de m’apercevoir qu’il y avait une étoile aux reflets ensorcelants en équilibre entre les deux pages. Heureux hasard, elle attendait certainement en me montrant son plus beau profil que je daigne l’apercevoir.

La première fan de ce blog est sans aucun doute ma mère (prévisible !). Hors son utilité indispensable concernant ma naissance, c’est tout de même elle qui a initié mon amour pour les livres. Mon amoureux sera certainement le dernier à me lire. Il faut dire qu’il n’en a pas vraiment besoin puisque je lui conseille de vive voix moult livre. En écrivant ces derniers mots, je lui demande alors « — Sais-tu comment s’appelle mon blog de lecture ? — Hum… [Pause] Livrement ? »

Beaucoup de spontanéité, très peu de planification et aucune régularité pour Livrement. Mais le plaisir de lire, toujours. Un bon vieux pote à moi.

Dix années, c’est un bien grand anniversaire et en même temps, rien vraiment qui ne mérite non plus de s’arrêter sur le symbolisme des dates. Dix années, c’est un grand bout de vie derrière tout ça… tant de Petits Bonheurs ! Je n’ai pas tout raconté, il y a des quantités de petites affaires liées à la littérature (et depuis ma naissance, pas uniquement depuis la création de ce support). Vous pouvez en découvrir quelques-unes dans la catégorie « Vie de lectrice » et aussi dans mes bilans mensuels. Les rencontres inopinées en bibliothèques, l’identité du plus grand rat de bibliothèque de ma vie, l’incendie, les livres voyageurs, les rencontres de blogueurs et des passionnés de littératures de l’imaginaire (et ceux qui sont devenus des amis), des auteurs, les dédicaces, le renouvellement in extremis des prêts, les vadrouilles en ville, les challenges littéraires divers et variés, les lectures communes, les swaps, les si-nombreux-marque-pages, les festivals, les livres lus et ceux qui ne le seront jamais, la pile à lire devenue montagne et maintenant un minuscule monticule, les nouvelles bibliothèques et leur remplissage, l’acquisition de ma liseuse, les chats qui squattent le fauteuil de lecture, les bibliothèques éphémères de rue, mes nouveaux yeux, les événements en ville, les dimanches de l’imaginaire,… Mais peut-être serait-ce bienvenue que je vous raconte d’autres petites aventures supplémentaires ?

Je ne vous livrerai pas de grandes statistiques car j’ai la floumme (c’est comme la flemme, mais en pire). Le blog est bancal, beaucoup dans son design et un peu aussi dans le contenu. Mais clairement, cela ne l’empêche pas de rester vaillant. Dès les premiers billets, j’avais pris la décision de le nourrir avant tout. Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Avec lui : 10 ans de blogging, bientôt le 1000ème article, plus de 25 000 commentaires. Et d’autres broutilles à venir.

Je sais que c’est niaiseux mais tellement capital de l’écrire : l’important c’est vous.
Et ça depuis le premier jour. Sans visiteur-de-l-ombre, commentatrice-régulière (le féminin l’emporte) ou entre les deux, je vous le répète depuis le premier bilan.

Vous en savez déjà beaucoup :
1 an : Tiens-un-an. Je possède un blog à fond jaune alors que je ne suis pas particulièrement attirée par cette couleur. Je vis mal l’incendie que j’ai subis, heureusement j’ai le soutien d’une poignée de personnes et le nouvel félin adopté qui rejoint mon premier est un croqueur de livre (de quoi se focaliser sur une autre problématique !),
2 ans : Je change en-fin de plateforme, je continue à bloguer avec joie et bonne humeur mais sans raison particulière hormis les échanges,
3 ans : Année fort en chocolat(s), il parait que « jamais deux sans trois »,
4 ans : Mon addiction pour les mandarines est enfin révélée, cela a l’air d’être la consécration de ma geekerie ; je rencontre aussi des blogueurs,
5 ans : Après un petit truc offert à l’occasion des trois bougies soufflées, je vous propose de m’offrir un marque-page en cadeau ; vous avez été nombreux à répondre à l’appel et vous n’avez pas encore idée comment je fus émue,
6 ans : Intensité des échanges, je continue tout simplement,
7 ans : Je vous conte ma fierté d’appartenir à une communauté ; mon rôle à moi aussi d’être lectrice, suiveuse et commentatrice de blogs. Je sais que l’éphémérité n’est pas passée par moi,
8 ans : On me décerne le titre de blogueuse dinosaure, je remercie toujours, vous, de ce que cette folle aventure m’a apporté et suis reconnaissante de tous ces Petits Bonheurs car c’est plus que l’anniversaire d’un blog,
9 ans : Mes mots résonnent, je suis engagée.

Et tant de choses encore !
Je termine par la traditionnelle phrase :

Merci et love sur vous les gens ! ♥


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Livrement 3025 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines