Magazine Culture

Francis Giauque – Le soleil disloquait l’horizon…

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Francis Giauque – Le soleil disloquait l’horizon…le soleil disloquait l’horizon
comme une averse de plomb
seul dans l’éclatement du matin
je pensais à toi
qui as disparu de ma vie
il n’aurait fallu
qu’un peu de chance
pour laisser la nuit derrière nous
mais rien n’a été épargné

***

Francis Giauque (1934-1965) – L’Ombre et la Nuit (La Prévôté, 1962) – Oeuvres

(Editions de l’Aire, 2005)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines