Magazine Concerts & Festivals

Les Zef et Mer au Complexe Culturel Le Cap - Plérin ( FR) - le 19 janvier 2019 - part 1

Publié le 22 janvier 2019 par Concerts-Review
Les Zef et Mer au Complexe Culturel Le Cap - Plérin ( FR) - le 19 janvier 2019 - part 1

Les Zef et Mer au Complexe Culturel Le Cap - Plérin ( FR) - le 19 janvier 2019 - part 1

Sixième édition des Zef et Mer, le rendez-vous hivernal faisant la part belle aux nouvelles créations artistiques de la scène bretonne.

Plusieurs haltes sont prévues du 19 janvier au 10 février: Plérin, Plédran, Guer, Rennes et Paris.

Le Cap, le magnifique complexe culturel de Plérin, ouvre le bal avec en ce samedi à la météo capricieuse, une matinée réservée au jeune public et l'après-midi, à partir de 14h, les éphémères d'une vingtaine de minutes pendant lesquelles le public, qui laissera 5€ dans la caisse de l'association organisatrice, verra 7 groupes: Ballossë/ Beat Bouët Trio/ Duo du Bas/ Fred Guichen Trio/ Lune Bleue Trio/ Maria Desbordes Quartet et le Nolwenn Korbell's Trio.

L'après-midi est fragmentée en trois paliers, une pause de 20' est prévue après la prestation de trois groupes, le Duo Du Bas se tapant à chaque fois un mini-set d'une douzaine de minutes pour entamer chaque étape.

Un brave homme expose le déroulement de la journée avant de s'éclipser et de laisser la place au Duo du Bas, qui est cantonné dans un coin de la salle, devant le podium.

Hélène Jacquelot ( de Bayonne) et Elsa Corre ( Douarnenez) forment ce fameux duo qui s'est installé dans le pays de la sardine, elles nous proposent des extraits de leur spectacle ' Casseroles' qui a été édité en livre - CD.

Pour cette aventure, les deux jeunes dames sont parties à la rencontre de leurs voisines, toutes de nationalité étrangère, ont glané des anecdotes, ont goûté à leurs recettes et ont écouté les chansons de leurs pays respectifs avant de les reprendre, souvent a capella, sur disque et sur scène.

Un travail, de titan, pour le moins original!

Elles débutent ( sans doute) en alternant chant en harmonie ou vocaux alternés par le chant populaire lusitanien ' Se Essa Rua'. Un pied se glisse sur la loop station, une voix off se fait entendre, elles achèvent la berceuse.

On est des bordels ambulants en fait, lâche la Bretonne.

Personne ne s'est enquis des tarifs.

Après avoir chacune ramassé un recueil, elles nous livrent les pensées de quelques exilées ayant accosté à Douarnenez, par choix, pour fuir une dictature, la guerre, la misère...

Pas de sentimentalisme exacerbé, ni de lamentations: du vécu!

Un second chant, aux accents acadiens, ' Un jour à souker la pointe' est proposé, comme bruitage d'appoint, les filles laissent s'écouler du riz dans des casseroles , un final chaotique termine la chanson et en souriant les mitronnes annoncent: à tout à l'heure!

Clément Le Goff ( chant et shruti box) , Loumi Seveno ( violon), François Taillefer ( percussion, vocaux) et Hubert Fardel ( contrebasse) ont investi le podium pour nous soumettre des airs venant de Haute Bretagne.

Ils débutent par le traditionnel, quasi oublié, ' Sont trois jeunes garçons' narrant le départ de jeunes matelots pour les îles en délaissant les bien-aimées.

Le violon gambade sur une rythmique assurée par un cajon et la contrebasse, l'harmonium jouant le rôle obstinant du bourdon.

Le bucolique 'Pibelin' est tout aussi désuet et charmant, il est suivi par une comptine galante , un Laridé connaissant plusieurs versions et intitulés, ' Quand j'étais petite fille les moutons j'allions garder' , dans certaines contrées les broutards sont remplacés par des cochons, mais la distraite enfant oublie chaque fois son déjeuner, qu'un valet vient lui apporter.

Le quartet achève sa prestation par une suite d'avant-deux, fort gaillarde, une danse se pratiquant en quadrille.

Le patrimoine breton a trouvé d'autres chantres avec le Quartet Ballossë!

La fille de Christian Desbordes, qui dirige l'Ensemble Choral du Bout du Monde, est partie vivre en Espagne il y a une dizaine d'années déjà, c'est là qu'elle a enregistré l'album 'Exil', pour lequel elle chante en quatre langues ( le bre­ton, l'es­pa­gnol, le fran­çais ou le ju­déo-es­pa­gnol).

De passage en terre bretonne pour quelques semaines, elle a emmené les musiciens Carlos Soto : flûte traversière, flûtes ethniques, sax/ Rubén Villadangos : piano électrique et Chuchi Cuadrado : guitares, pour nous offrir sa world music lumineuse.

C'est par un titre espagnol que le quartet débute son showcase, une composition mélodieuse dominée par un sax volage et ses vocaux aériens, suivie par ' Tadig Kozh' qu'elle a composé pour ses grands-parents.

Douceur et délicatesse se dégagent de cet air suave.

' Las Tres Clavinas Del Enamorado' , pour lequel elle manie le bodhran, fait partie du patrimoine judéo-espagnol, mais ce "The three flowers of the beloved"est également chanté à Rhodes ou en Turquie.

L'introduction du dernier titre se fait en breton,toute la finesse du discours échappe à ta compréhension, mais le gwerz ' Ar verzhinerien' s'avère propice au singalong.

Les Zef et Mer au Complexe Culturel Le Cap - Plérin ( FR) - le 19 janvier 2019 - part 1
Les Zef et Mer au Complexe Culturel Le Cap - Plérin ( FR) - le 19 janvier 2019 - part 1

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte