Magazine Culture

Que faire des cons ?

Publié le 30 janvier 2019 par Polinacide @polinacide

Et surtout comment s’en défaire. En voilà une bonne question qui pourrait même faire l’objet d’un autre grand débat national, tant chacun possède sa propre opinion sur le sujet. Le philosophe Maxime Rovère se propose d’y répondre dans un essai aussi humoristique que surprenant pour soigner ce grand fléau, véritable poison de nos vies individuelles. « J’accorde de bon coeur que nous sommes tous le con d’un autre ; mais cela ne signifie pas que tous les cons se valent. » 

Que faire des cons ?
D’ailleurs, comment définit-on un con exactement ?« En identifier un c’est commencer à en devenir un autre, car cela signifie perdre son sang-froid et ses capacités d’analyse. » Si la connerie est contagieuse, autant apprendre à vivre avec puisque « de toute façon, lorsque vous faites la morale à un con, vous lui parlez dans un dialecte qu’il ne comprend pas » explique l’auteur. Et c’est là le cœur même du livre, qui développe en toute bienveillance une nouvelle façon d’appréhender la vie en société tout en résistant à ces abrutis qui nous agacent.

Un manuel de savoir-vivre somme toute, qui trouve son origine dans une muse inattendue : un ex-colocataire particulièrement désagréable qui a permis au philosophe d’éprouver ses stratégies interactionnelles. « Dans tous les cas, les cons vous apprendront toujours plus que vous ne leur apprendrez, parce que c’est vous qui souhaitez apprendre. » Et le plus drôle dans tout ça c’est qu’en refermant le livre… et bien devinez quoi ? On se sent quand même un peu plus con qu’avant de l’avoir ouvert. L’arroseur arrosé !

Publicités

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Polinacide 1010 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine