Magazine Bons plans

Japon : toutes les bonnes astuces pour préparer son voyage

Par Charonbellis @charonbellis

Bonjour tout le monde ! On se retrouve ce matin pour parler du Japon. Alors oui, je sais, ça fait presque un an que l’on a fait ce voyage mais les récits sur le blog sont des exercices un peu compliqués pour moi. Je suis de ceux qui mettent du temps pour digérer le retour à la maison (surtout qu’il a marqué le début d’une période plutôt difficile pour moi) et comme je voulais le meilleur résultat possible, ça a été plus long que prévu.
Donc c’est avec plusieurs mois de retard que je me lance enfin et aujourd’hui dans ce premier article, on va parler de l’organisation d’une telle escapade.

Nous sommes partis en mars 2018, un peu avant le rush des cerisiers en fleurs (l’année dernière on était donc en train d’éplucher tous les guides, sites, films que l’on avait sous la main pour ne rien oublier). Avant de décider de la durée exacte du voyage, nous savions déjà que nous ferions deux villes : Tokyo et Kyoto. L’organisation a permis de rendre le reste évident et d’ajouter des escapades à Hiroshima & Miyajima (une journée) et Nara (une ½ journée).

Durée : combien de temps rester ?

Le plus longtemps, un mois par exemple est idéal mais le travail et le budget ne permettent pas forcément de rester autant. Nous avons opté pour partir 14j dont 11 « vraiment » sur place. Ça peut paraitre court mais en planifiant bien le séjour (et le programme militaire c’est une obligation quand on part au bout du monde) c’est tout à fait possible.
Notre séjour s’est organisé de la façon suivante : 3j à Tokyo, 5j à Kyoto-Hiroshima/Miyajima-Nara, puis retour sur Tokyo. On a raté les plus beaux spécimens qui sortent à Shibuya le week-end, mais l’escapade à Kyoto en valait largement la peine.

Transports : Suica car, Japan Rail Pass, lequel choisir ?

Japon : toutes les bonnes astuces pour préparer son voyage

Une fois de plus tout dépend du temps et du voyage. Prendre le JRPass pour rester sur Tokyo n’est pas une affaire très rentable. Mais il est indispensable pour voir du pays sans se ruiner sur place.
Nous avions opté pour un JRPass d’une semaine. Durant les trois premiers jours à Tokyo, la Suica nous a permis de nous déplacer sans problème, puis on a activé le pass pour partir sur Kyoto. Il nous a permis de réserver tous nos billets le lendemain de notre arrivée : AR Tokyo-Kyoto, AR Kyoto-Hiroshima/Miyajima, le comptoir touriste délivre tous les documents avec une efficacité impressionnante. En plus d’être hyper rapide, tous les billets sont organisés dans des pochettes séparées, le personnel est extrêmement sympa, bref ça fait rêver quand on en ressort ! La SNCF a tellement à apprendre de leur système.
De retour sur Tokyo, nous avons pu l’utiliser pendant 2j sur la Yamanote, le rechargement de la Suica nous a servi pour finir le séjour.

A noter : la Suica card n’est pas valable à Kyoto, il faut prendre leur carte au guichet.

Logements : appartement ou hôtels ?

Japon : toutes les bonnes astuces pour préparer son voyage
Portraits de Tokyo de Johann Fleuri,
Tokyo en quelques jour de Rebecca Milner et Simon Richmond,
Kyoto et Osaka en quelques jours de Kate Morgan et Rebecca Milner,

Deux bagages de 23kg/pers sont autorisés… Trois valises plus un sac de sport (on aime voyager léger !) dans la balance et sachant que les chambres des hôtels ne sont pas hyper grandes, le choix s’est porté sur la location.
Les locations (2 sur Tokyo et une sur Kyoto) se sont faites via Vivre le Japon et il y a eu d’énormes avantages : le travel angel présent sur place permet d’avoir des informations complémentaires sur le quartier, les choses à faire, les trucs pratiques, de dépanner pour certaines réservations (allez réserver un taxi pour 6h du matin quand vous ne parlez pas la langue et que l’interlocuteur ne parle pas anglais !), et grâce à eux nous avons pu laisser une partie de nos bagages à Tokyo pour partir « légers » à Kyoto (mais si jamais, on peut se faire livrer les valises d’une ville à l’autre).
Dans le pratico-pratique, les locations ont permis d’avoir un double couchage, ce qui était vraiment bien car dormir sur les tatamis c’est toute une aventure !

A Tokyo, nous avions deux appartements assez spacieux (le second plus que le premier) pour nous deux dans le même immeuble à Ikebukuro, et une grande maison (il y avait 3 chambres) dans une petite rue ultra tranquille à Gion à Kyoto.
Quand on le peut, l’option « location » est souvent celle retenue. D’abord car ça permet souvent d’avoir plus de place, puis parce que c’est parfois moins cher mais surtout parce que ça permet de mieux découvrir la vie des locaux : faire les courses comme tout le monde, découvrir un quartier un peu moins touristique et la vie qui se cache derrière les portes des immeubles, ça rentre dans le voyage.

Guide : découvrir le pays seul ou accompagné ?

Japon : toutes les bonnes astuces pour préparer son voyage

Quand on a l’habitude de voyager, l’option guide ne parait pas forcément évidente, mais pour gagner du temps et découvrir un quartier en particulier, on a opté pour une visite avec une greeter (des bénévoles qui proposent de faire visiter la ville/ un quartier…On en trouve un peu partout maintenant). Ça nous a permis de gagner un temps fou, de voir des choses qui nous seraient passées sous le nez et de mieux comprendre certaines coutumes (purification à l’entrée des temples…).
Nous avons également fait deux visites absolument fantastiques avec David de Tokyo Safari et Yann de Hiroshima Safari. La seconde a d’ailleurs révolutionné « mon » voyage. Je me contenterai de dire ici que c’est presque une étape indispensable pour réussir son échappée, mais je vous en dirai plus dans les prochains billets.

Indispensables :

  • Louer un pocket wifi dès l’arrivée : quand il n’a pas de spot wifi, cette petite merveille sauve la vie !
  • Prévoir des batteries d’appoint ET ne jamais oublier le câble du pocket wifi pour le recharger dans la journée (oui, ça sent le vécu !).
  • Prévoir une petite serviette pour s’essuyer les mains : les WC ne sont pas forcément tous équipés de machines pour se sécher les mains, idem pour les temples : il n’y a rien pour se sécher après la purification (avoir les mains trempées quand il neige et que l’on est dehors, c’est juste l’horreur !).
  • Prévoir une paire de chaussettes chaudes : si vous partez en hiver ou au début du printemps, n’oubliez pas qu’il faut laisser les chaussures à l’entrée des temples, parfois en bas des escaliers, le béton étant vite froid et le chauffage des temples relatif, pour ne pas se geler les orteils, pensez doubles chaussettes !

Mes conseils de lecture avant de partir :

Japon : toutes les bonnes astuces pour préparer son voyage

Pourquoi Tokyo de Agathe Parmentier,
Tokyo Vice et Le dernier des Yakuza de Jack Adelstein,
Coutumes du Japon de David Michaud,
Les délices de Tokyo de Dorian Sukegawa,

Vous voulez partir d’ici quelques semaines ? N’hésitez pas à consulter le site Occitanie Japon, vous trouverez d’autres infos sur les jours fériés au Japon, les meilleures dates pour voir les cerisiers en fleurs…

Prêts à partir ? Attachez vos ceintures, détendez-vous, on se retrouve dans 13h au pays du soleil levant pour un voyage absolument indescriptible…


Japon : toutes les bonnes astuces pour préparer son voyage


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Charonbellis 11084 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte