Magazine Culture

La tresse de Laetitia Colombani

Par Lagrandestef
La tresse de Laetitia Colombani

Résumé éditeur
Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l'école.
Sicile. Giulia travaille dans l'atelier de son père. Lorsqu'il est victime d'un accident, elle découvre que l'entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu'elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu'elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d'humanité, leurs histoires tissent une tresse d'espoir et de solidarité.
Mon avis
J'avais beaucoup entendu parler de ce livre qui fut l'objet d'un véritable engouement depuis sa sortie en mai 2017. L'auteure, également scénariste et comédienne,a prévu de l'adapter au cinéma alors qu'un album jeunesse, illustré par Cléménce Pollet, et intitulé La tresse et le voyage de Lalita, est sorti en novembre 2018 aux Editions Grasset Jeunesse.
Ce livre fait partie de ceux qu'on a du mal à lâcher une fois commencé; ce fut le cas,en deux heures je l'avais terminé. ( alors que sa structure de roman-choral en courts chapitres permet de s'arrêter aisément sans perdre le fil de l'histoire)
On note dans cette lecture des accents féministes; Laetitia Colombani dresse le portait de trois femmes qui ne baissent jamais les bras devant l'adversité et les difficultés de la vie ( les discriminations et l'enfermement dans son statut social d'Intouchable pour Smita en Inde, les traditions familiales pour Gulia en Italie, la maladie et la loi de la jungles du monde des affaires pour Sarah au Canada).
A travers le destin de ces trois femmes fragiles et courageuses à la fois , Laetitia Colombani nous offre une jolie histoire porteuse de force, d'espoir et d'universalité.
On comprend rapidement (peut être trop ) le lien qui va unir ces trois femmes et dont la tresse est la métaphore
Le style est fluide , agréable, et très facile à lire, mais un peu lisse à mon goût et ceci m'a parfois donné une impression de superficialité


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lagrandestef 2352 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines