Magazine Beaux Arts

Une femme à bord du Peiho

Publié le 10 février 2019 par Detoursdesmondes
Krämer-1909

Si le point central des articles écrits sous le chapeau "Nouvelle-Guinée allemande" se focalise sur la région du Sepik, il ne s'agit pas non plus d'oublier d'autres régions et une petite note sur la deuxième année de l'expédition "Die Hamburger Südsee-Expedition" (juillet 1909 à avril 1910), dirigée cette fois-ci par Augustin Krämer, ne semble pas dénuée d'intérêt.
Nous retrouvons Franz Hellwig toujours en charge des achats d'objets ethnographiques, mais plus étonnante est la présence de l'épouse d'Augustin, Elisabeth Krämer-Bannow, photographe, dessinatrice et en charge de collecter des informations auprès des femmes.
En outre, deux anthropologues ont rejoint l'expédition, il s'agit de Paul Hambruch (musée de Hambourg) et de Ernst Sarfert (musée de Leipzig). Le Dr. Wilhelm Müller est quant à lui toujours du bord.
Géographiquement, le Peiho s'est déplacé de l'archipel de Bismarck au groupe des îles Caroline. La méthode de travail d'Augustin Krämer consiste à privilégier des études monographiques individuelles et c'est pourquoi le Peiho va déposer successivement les anthropologues dans différents lieux pour des séjours "en immersion".
Ainsi, Wilhelm Müller travaillera-t-il environ 10 mois (de juin 1909 à avril 1910) sur l'île de Yap, Paul Hambruch passera environ six mois à faire des recherches sur Ponape (de mars à septembre 1909) et à nouveau six semaines à Nauru (octobre / novembre 1910). Ernst Sarfert quant à lui travaillera trois mois à Kosrae dans l’est des îles Caroline puis passera trois mois supplémentaires sur l'enclave polynésienne de Nukumanu.

Ngabuked-bai

Quant aux Krämer, ils sont restés 9 mois sur Palau, du 21 juin au 26 septembre 1909 et du 13 avril au 27 juillet 1910.
Le travail d'Elisabeth n'a été redécouvert que dans les années 90 par des historiens et des ethnologues en Allemagne, resté dans l'ombre des travaux de son mari. Outre ses illustrations, elle s'est aussi consacrée à la collecte d'objets : elle a, par exemple, tenté de créer une collection complète de tabliers de Palau. Elle fut, de par ses conditions de vie et la durée somme toute significative de son séjour, une des premières à entreprendre ce qu'on appelé "l'observation participative". Elle a essayé d’apprendre les différentes formes de tissage et liant ainsi des contacts étroits avec la population de Palau, elle a été "adoptée" par une femme âgée qu'elle a portraiturée (cf.ci-dessous).
Palau-femmes-kramer-elisabeth

Augustin Krämer et son épouse Elisabeth ont vécu dans un de ces fameux bai, ces maisons dont la décoration étonne car elle présente un art illustratif unique en Océanie. Les bai, sortes de maisons des hommes, pouvaient aussi utilisés à recevoir des étrangers. Certaines, appelées rubak bai présentaient des décorations peintes très soignées et étaient réservées aux réunions des chefs.
Les Krämer ont écrit et illustré cinq volumes sur Palau, tandis qu'Anneliese Eilers en a réalisé deux sur les îles isolées du Sud-Ouest. Tous ont été traduits en anglais à l'initiative de L'Etpison Museum de Palau et sont téléchargeables. On pourra consulter le volume 5 qui fournit des explications sur les motifs narratifs de ces peintures et reproduit des dizaines de frises des différents bai que les Krämer ont passés en revue.
Bai-palau-kramer
À suivre...
Sources :
Sven Mönter, Dr. Augustin Krämer: A German Ethnologist in the Pacific, University of Auckland,
Sven Mönter, 2008, Out of the shadow – biographical details of Elisabeth Krämer-Bannow or The woman behind Dr. Augustin Krämer
Les 7 volumes des résultats de l'expédition de Hambourg consacrés à la Micronésie ont été traduits avec le Projet du Musée Etpison et sont téléchargeables sur leur site.
Frise-bai-palau-kramer

Photo 1 : Les membres de l'expédition réunis autour d'Elisabeth et Augustin Krämer. 8 hommes avec la casquette sont le commandant et membres d'équipage du Peiho. L'homme au casque portant des lunettes et qui tient une canne n'est autre que Franz Hellwig.
Photo 2 : Aquarelle d'Elisabeth Krämer-Bannow, Deux rubak-bai à Ngabuked.
Photo 3 : Aquarelle d'Elisabeth Krämer-Bannow, Deux femmes de Palau ; la mère adoptive d'Elisabeth, Diraingeaol de Goreor et la jeune Kélebil de Melekéiok.
Photo 4 : Aquarelle d'Elisabeth Krämer-Bannow
Photo 5 : Planche 21 du volume 5 des Krämer.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines