Magazine Cinéma

[Dossier] Top 10 des meilleurs dragons du cinéma

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Dossier] Top 10 des meilleurs dragons du cinéma

Partager la publication "[Dossier] Top 10 des meilleurs dragons du cinéma"

Le dragon a toujours fait fantasmer le public. Tout d’abord dans la littérature puis ensuite au cinéma, où il a pris des proportions parfois spectaculaires au fil de différentes déclinaisons, classiques ou plus audacieuses. Et si ce sont aujourd’hui les trois dragons de la série Game Of Thrones qui cristallisent l’attention à l’heure où la dernière saison se prépare à débarquer, il ne faut pas oublier que c’est avant tout sur le grand écran que les plus beaux dragons ont fait frissonner le public. Ce top ne prend ainsi pas en compte la qualité des films mais classe les dragons. Qui arrive premier ? Trêve de suspens, voici nos 10 dragons de cinéma préférés…

1 – Smaug (Le Hobbit : La Désolation de Smaug, de Peter Jackson, 2013)

Aussi impressionnant que menaçant, notamment grâce à la présence derrière les capteurs de la performance capure, de Benedict Cumberbatch, Smaug est non seulement visuellement magnifique mais aussi terriblement spectaculaire. Le voir s’envoler de sa montagne pour aller se rappeler au bon souvenir des humains à la fin du deuxième volet de la saga Le Hobbit, reste comme l’un des grands moments de la saga en six épisodes de Peter Jackson.

<iframe src= »https://giphy.com/embed/FqN4A09zaFDpu » width= »480″ height= »200″ frameBorder= »0″ class= »giphy-embed » allowFullScreen></iframe><p><a href= »https://giphy.com/gifs/smaug-FqN4A09zaFDpu »>via GIPHY</a></p>

2 – Krokmou (La trilogie Dragons, de Dean DeBlois, 2010, 2014, 2019)

Avec son apparence pour le moins originale, Krokmou est terriblement attachant. Qui n’aimerait pas en effet avoir un Krokmou pour soi ? Un dragon qui sait de plus évoluer au fil des épisodes pour faire valoir une puissance extraordinaire lors du troisième acte de ses aventures.

<iframe src= »https://giphy.com/embed/V6td6y7YiVGEg » width= »480″ height= »471″ frameBorder= »0″ class= »giphy-embed » allowFullScreen></iframe><p><a href= »https://giphy.com/gifs/toothless-V6td6y7YiVGEg »>via GIPHY</a></p>

3 – Elliott (Peter et Elliott le dragon (David Lowery, 2016)

Le film de David Lowery, formidable remise à jour « live » du classique de Disney des années 70, a réussi à faire mieux que l’original. La « faute » en partie à son merveilleux dragon. Une créature elle aussi très attachante mais aussi très impressionnante. Un véritable tour de force à elle seule.

<iframe src= »https://giphy.com/embed/3oEjHAOHmZhcxklTK8″ width= »480″ height= »200″ frameBorder= »0″ class= »giphy-embed » allowFullScreen></iframe><p><a href= »https://giphy.com/gifs/petesdragon-disney-dragon-petes-3oEjHAOHmZhcxklTK8″>via GIPHY</a></p>

4 – Draco (Coeur de Dragon, de Rob Cohen, 1996)

Un des premiers films qui a su profiter des progrès de la technologie pour imposer un personnage aussi fantastique. Draco qui est de plus véritablement beau. Alors oui, le film n’est pas parfait mais le dragon lui, l’est sans problème.

<iframe src= »https://giphy.com/embed/hGebxV4HhDd7y » width= »480″ height= »204″ frameBorder= »0″ class= »giphy-embed » allowFullScreen></iframe><p><a href= »https://giphy.com/gifs/image-playstation-warfor-hGebxV4HhDd7y »>via GIPHY</a></p>

5 – Les dragons (Le Règne du Feu, de Rob S. Bowman, 2002)

Ils sèment le chaos dans un monde qu’ils se sont appropriés. Le film apocalyptique de Rob S. Bowman est un modèle d’efficacité, avec ses dragons menaçants. Un pur divertissement hollywoodien qui coche toutes les cases du genre avec un certain panache.

6 – Falkor (L’Histoire sans fin, de Wolfgan Petersen, 1984)

Le dragon porte-bonheur. Une figure incontournable du cinéma d’heroic-fantasy des années 80. Le grand et majestueux Falkor et son apparence un peu improbable, qui emprunte à la fois au dragon et au chien. Le meilleur ami que des millions d’enfants ont rêvé d’avoir.

<iframe src= »https://giphy.com/embed/11nqZwfoLGKPPa » width= »480″ height= »288″ frameBorder= »0″ class= »giphy-embed » allowFullScreen></iframe><p><a href= »https://giphy.com/gifs/wink-neverending-story-11nqZwfoLGKPPa »>via GIPHY</a></p>

7 – Le dragon troll (Willow, de Ron Howard, 1988)

Le dragon de Willow naît à la suite d’une étrange mutation. Un monstre à deux têtes qui donne du fil à retordre à Willow et à ses amis lors d’une spectaculaire bataille. À l’époque, ce fut un choc et aujourd’hui, malgré le fait que les effets ont bien sûr vieilli, le dragon lui, fait toujours son petit effet.

<iframe width= »640″ height= »360″ src= »https://www.youtube.com/embed/Hrb4n-x7CJ4″ frameborder= »0″ allow= »accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture » allowfullscreen></iframe>

8 – Vermithrax Pejorativ (Le Dragon du Lac de Feu, de Matthew Robbins)

Un classique du genre. La créature elle, a inspiré les plus grands, de George R.R. Martin à Guillermo del Toro. Un dragon, un vrai, au nom improbable mais à l’apparence à n’en pas douter mémorable.

<iframe width= »640″ height= »360″ src= »https://www.youtube.com/embed/TJRaLnLDMWg » frameborder= »0″ allow= »accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture » allowfullscreen></iframe>

9 – Le dragon (La Belle au Bois Dormant, Wolfgan Reitherman, Eric Larson, Les Clark, Clyde Geronimi, 1959)

Lui aussi a terrifié des générations entières. Un dragon spectaculaire et malfaisant. L’incarnation des forces du mal. Un monstre depuis belle lurette entré au Panthéon du genre. Une sorte de mètre-étalon.

<iframe src= »https://giphy.com/embed/mLMEEsZQcjMdO » width= »480″ height= »214″ frameBorder= »0″ class= »giphy-embed » allowFullScreen></iframe><p><a href= »https://giphy.com/gifs/prince-dragon-sleeping-beauty-mLMEEsZQcjMdO »>via GIPHY</a></p>

10 – Elliott (Peter et Elliott le dragon, Don Chaffey, 1977)

Le film a bien sûr pris un méchant coup de vieux mais à l’époque, c’était quelque chose. Le mélange entre prises de vue réelles et animation ayant quelque chose de décidément magique. Le dragon lui, a su rester dans l’imaginaire collectif, avec sa bonhomie et son design à la fois rassurant et impressionnant. Un classique.

<iframe src= »https://giphy.com/embed/113XIUP7pkzcDm » width= »480″ height= »353″ frameBorder= »0″ class= »giphy-embed » allowFullScreen></iframe><p><a href= »https://giphy.com/gifs/eating-eat-eatting-113XIUP7pkzcDm »>via GIPHY</a></p>

@ Gilles Rolland


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines