Magazine Culture

Critique Spectacle – Comme en 14 : une ode aux femmes de l’ombre

Publié le 10 février 2019 par Linfotoutcourt

Comme en 14 est une pièce qui nous parle de la guerre avec une tendresse inattendue et nous offre un bel hommage à la vie.

Hiver 1917. Dehors, c'est la guerre qui sévit. Mais dedans, c'est la vie qui l'emporte - comme en 14 - malgré le bruit des bombes qui explosent, des blessés qui souffrent ; malgré l'absence de ceux qui sont restés au front et dont les femmes ou les mères guettent le retour.

Un vrai petit bijou

Nous nous retrouvons dans une infirmerie, où quatre femmes de cultures et de générations différentes - dont deux infirmières - et un jeune garçon vont se retrouver, un peu par hasard, à fêter Noël ensemble. Des personnages aux caractères forts, merveilleusement bien interprétés par des comédiens qui vivent littéralement leurs rôles respectifs. Leur jeu s'intègre parfaitement à la superbe mise en scène d'Yves Pignot, dont le sens du détail est irréprochable. Décor, costumes, accessoires, sons, atmosphère : tout est incroyablement réaliste.

Et si les comédiennes de la pièce mettent la barre haute, le seul rôle masculin qui partage la scène avec elles ne démérite clairement pas ! En effet, Axel Huet mérite même une mention spéciale tant il incarne avec une justesse troublante le rôle d'un jeune autiste imprévisible et attachant.

2 heures et pas une minute d'ennui !

Il fallait au moins tout cela pour que nous en arrivions à vous conseiller une pièce de... deux heures ! (nous ne le savions pas et heureusement car nous serions peut-être passés à côté d'un petit bijou sinon !) Mais ne vous laissez pas effrayer par cette donnée, car on ne voit pas le temps passer. L'atmosphère de la pièce est tellement immersive et authentique que l'on ne s'ennuie pas un seul instant.

Il faut dire aussi qu'une œuvre qui aborde cette période de l'histoire sans voyeurisme, et avec beaucoup de tendresse, de douceur et d'humour, c'est agréable, et le résultat nous touche finalement tout autant que ne le ferait une pure tragédie. Comme en 14 révèle avant tout le courage infini dont faisaient preuve les femmes durant cette sombre période, mais aussi tous les éclats de lumière, de vie et d'espoir qui réchauffaient les cœurs meurtris par l'horreur de la guerre.

Comme en 14, de Dany Laurent, mise en scène par Yves Pignot et avec Marie Vincent, Virginie Lemoine, Ariane Brousse, Katia Miran et Axel Huet, se joue au Théâtre La Bruyère, à Paris, du mardi au samedi à 21h, et le samedi à 15h30.

(Visited 1 times, 7 visits today)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine