Magazine Culture

Chronique de L'Alchimiste (O Alquimista) de Paulo Coelho - 1988

Par Bouchondesbois @Bouchondesbois
L'Alchimiste est un roman d'initiation, best-seller mondial qui a fait le succès et la renommée de son auteur.
 Est-il à ranger dans la catégorie des livres d'alchimie ? En fait ce livre est souvent considéré comme un ouvrage culte et souvent comparé au Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry ou au Prophète de Khalil Gibran. Nous on penserait à l'ouvrage à facette de Fulcanelli : le mystère des cathédrales ...
Chronique de L'Alchimiste (O Alquimista) de Paulo Coelho - 1988L'histoire est fortement inspirée par la légende britannique The Pedlar of Swaffham, qui a également servi de base à By Night under the Stone Bridge (1952) de Leo Perutz et à Le conte des deux rêveurs de Jorge Luis Borges. Donc conte d'initiation, mais aussi conte philosophique, dans lequel on suit le jeune Santiago dans la poursuite de son rêve. Il devra accomplir les quatre piliers essentiels et existentiels de l'alchimie: la nécessité d’écouter son cœur, de savoir décrypter la langue des signes, de comprendre la relation intime entre toutes les choses de l’Univers et d’accomplir sa Légende Personnelle. Le tout est décrit dans le style d'un conte, voire d'un rêve.
Finalement le tout se résume dans le fait que chacun doit aller au bout de ses rêves, beau principe mais pas très novateur. Et c'est peut-être là la principale critique à faire à ce beau roman (même si parfois il me vient à penser que Paulo Coelho nous mène à travers mille détours pour arriver à cette conclusion bien simple de la même façon qu'il fait voyager Santiago à travers les déserts pour aboutir à un résultat équivalent).
Comme tout récit dit d'initiation, le risque est encouru de foulu les sentiers maintes fois battus... Dans un sens, L'Alchimiste est un livre doux, charmeur et charmant, sortant du lot littéraire par son intention de philosophie accessible, humaniste. Malheureusement, si ce livre a pu enchanter des miliers de lecteurs, il m'a laissée un peu mitigée, avec cette sensation palpable de facilité, il lui manquait une magie personnelle, sans doute.
Si personnellement j'ai beaucoup apprécié, beaucoup de lecteurs n'accrocheront pas du tout, que ce soit au style ou aux idées philosophiques véhiculées à travers le récit et n'y verront qu'une supercherie intellectuelle.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bouchondesbois 312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines