Magazine Culture

Shibusa Shirazu Orchestra à Place d’Youville

Publié le 13 juillet 2008 par Epicure
Festival d'été de Québec 2008

Prenons une scène occupée par trentaine de japonais. Au centre, on retrouve une formation d’excellents musiciens avec cuivres et tout le gros kit, qui interprète quasi non-stop pendant 1h30, un genre de free-jazz-fusion-funk intense. À l’avant scène, deux danseuses aux perruques fluo agencées à leur tutu et camisole à paillettes, ponctuent cette musique théoriquement indansable de ce qu’on peut presque qualifier sans trop se tromper de «chorégraphies». Sur le côté, deux geishas avec chacune deux bananes géantes dans les mains (oui, deux BANANES GÉANTES) exécutent des séries de mouvements répétitifs avec les dites bananes, ne les déposant qu’à quelques reprises pour les remplacer par des éventails. Au fil du concert, s’ajoutent ponctuellement un chanteur/animateur en kimono et speedo rouge trop grand, des danseurs de butô (voir ce vidéo pour comprendre le style) et des meneuses de claques.

Ce Big Bazar sur l’acide, c’est le Shibusa Shirazu Orchestra.

Même si je suis contente d’avoir assisté à cette performance plutôt, hum, hors du commun. Je ne peux pas dire que j’ai adoré ma soirée. Un moment du spectacle a toutefois fait l’unanimité, un immense dragon argenté gonflé, manipulé sur le même principe qu’un cerf-volant par 4-5 individus au sol, a survolé le temps d’une pièce, la foule massée à Place d’Youville. C’était surréaliste!

Ce happening melting-pot quoique fort original ne me rejoint pas beaucoup, sauf que ça fait partie des plaisirs du festival de découvrir des curiosités culturelles qu’on ne verrait jamais autrement. Pour avoir une mince idée de ce que ça peut donner, voici un extrait tiré d’une performance en salle en 2007.

En guise d’amuse-gueule en début de soirée, j’ai entendu/vu la presque totalité de la performance du California Guitar Trio, définitivement un show de gars qui mettait très bien la table pour l’autre show de gars de la soirée, Musical Box. Les fans ont semble-t-il été conquis, moi j’aurais préféré un choix beaucoup moins pointu comme dernier samedi du FEQ. Même si c’est fait par le meilleur groupe hommage du genre, du vieux Genesis sur les Plaines en plein samedi soir où la ville est pleine de touristes, je ne comprends pas.

Il ne reste que ce soir, espérons que cette satanée pluie finira par cesser.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines