Magazine Cinéma

[Critique série] THIS IS US – Saison 3

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Critique série] THIS IS US – Saison 3

Partager la publication "[Critique série] THIS IS US – Saison 3"

Titre original : This Is Us

Note: ★★★★☆

Origine : États-Unis

Créateur : Dan Fogelman

Réalisateurs : Ken Olin, Chris Koch, Rebecca Asher, John Fortenberry, Catherine Hardwicke, Roxann Dawson, Anne Fletcher, Sarah Boyd, Kevin Hooks, George Tillman Jr….

Distribution : Milo Ventimiglia, Mandy Moore, Sterling K. Brown, Chrissy Metz, Justin Hartley, Susan Kelechi Watson, Chris Sullivan, Ron Cephas Jones, Jon Huertas, Sam Trammell, Melanie Liburd…

Genre : Drame/Comédie

Diffusion en France : Canal + Séries

Nombre d’épisodes : 18

Le Pitch :

Retour sur la rencontre de Jack et Rebecca. Dans le présent, Déjà tente de retrouver son père biologique tandis que Kevin se rapproche de Zoé, la cousine de Beth. Kate et Toby pour leur part, ont pour projet d’avoir un enfant…

La Critique de la saison 3 de This Is Us :

La famille Pearson est de retour avec une saison 3 forcément attendue. La vie suit son cours entre Los Angeles, Pittsburg ou Philadelphie et peu à peu, même si dans un sens c’était un peu prévisible, les ficelles sont de plus en plus voyantes. Bien sûr, This Is Us reste une série remarquable. Mais pour la première fois depuis la saison 1, il y a justement un « mais »…

This-is-us-s3-Milo-Ventimiglia

Roots bloody roots

This Is Us s’est démarquée dès son premier épisode par la forme de sa narration, parvenant à nous retourner en un clin d’œil, sans cynisme ni opportunisme, afin de mieux nous cueillir. Aujourd’hui, la recette n’a pas changé et bien sûr, l’effet de surprise n’est plus là. Alors que la saison 2 s’appuyait sur les mêmes ressorts, la saison 3 continue. Pas de révolution au programme et au fond, ce n’est probablement pas plus mal tant la dynamique du show s’avère toujours aussi efficace quand il s’agit de provoquer la résurgence d’une émotion tangible et bien souvent dévastatrice. Mais paradoxalement, This Is Us ne fait pas preuve de la même fraîcheur. Logique ? Oui mais difficile de ne pas le souligner. D’épisode en épisode, et au fond, peu importe ce qu’on nous raconte, le scénario table sur des mécanismes jadis plus ou moins nouveaux mais désormais prévisibles. Mais ce n’est pas le principal soucis. Non, le principal soucis vient de cette propension du show à se montrer plus tire-larmes qu’avant en chargeant parfois un peu trop la mule…

This-is-us-s3

Family values

Regarder This Is Us, c’est la garantie de chialer au moins une fois par épisode. Quand on voit qu’il y a 18 épisodes par saison, ça fait un paquet de mouchoirs… Pleurer n’est bien sûr pas un problème en soi. Pleurer car la série profite de l’attachement bien ancré envers les personnages pour les plonger dans des situations parfois un peu « forcées » est en soi plus compliqué. Ainsi, ce troisième acte n’hésite pas à forcer le trait. Chacun traverse de dures épreuves et parfois, entre tout, on se dit qu’un peu de légèreté par-ci par-là n’aurait pas été superflu. Parce qu’on aime justement voir évoluer Kevin, Kate, Randall et les autres, on aime aussi les voir heureux. La série semblant oublier qu’elle ne s’est jamais résumée à une succession de dures épreuves mais aussi d’instants de joie renforçant l’empathie et le phénomène d’identification. C’est vraiment flagrant à la fin, concernant les 2 ou 3 derniers épisodes et oui, c’est tout de même dommage.

Mise au point

Pour autant, mis à part cette propension assez nouvelle à sombrer dans le pathos, encourageant des baisses notables de régime, This Is Us réserve pour sa troisième saison, de très belles choses. Tout l’arc narratif de Jack au Vietnam est par exemple excellent. Dépaysant, il permet de mieux comprendre le personnage et débouche sur une autre histoire, elle aussi passionnante. Parcourue de maladresses, la série est donc moins solide qu’avant mais brille tout de même dans son ensemble grâce à sa bienveillance et aux fulgurances toujours présentes dans son écriture. Bien sûr, les acteurs sont toujours parfaits, de Milo Ventimiglia à Chrissy Metz, ici particulièrement impressionnante, en passant par Mandy Moore, Sterling K. Brown et Justin Hartley. Tous œuvrent pour le bien commun, envers et contre quelques travers plus ou moins handicapants qui, on l’espère, vont vite être corrigés pour la saison suivante.

En Bref…

Moins efficace que les saisons précédentes car plus opportuniste, cette saison 3 charge également un peu trop la mule pour convaincre pleinement. Reste tout de même qu’elle réserve de grands moments. Assez pour permettre à This Is Us de rester l’une des meilleures séries du genre.

@ Gilles Rolland

This-is-us-saison3-castCrédits photos : NBC

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines