Magazine Concerts & Festivals

Festival Art Rock à Saint-Brieuc, jour trois, avec Nili Hadida, Jeanne Added, Angèle, le 9 juin 2019

Publié le 13 juin 2019 par Concerts-Review
Festival Art Rock à Saint-Brieuc, jour trois, avec Nili Hadida, Jeanne Added, Angèle, le 9 juin 2019

Météo: aucune clémence n'était prévue en ce dernier jour de festival, les dieux du ciel ont, à nouveau, décidé d'ouvrir les vannes et c'est sous la pluie que Nili Hadida ouvre la soirée.

Elle aime les risques la chanteuse franco-israélienne, laisser tomber la mine d'or Lilly Wood and the Prick pour se lancer solo tout en changeant son fusil d'épaule, car la folk/pop c'est du passé. Son premier album solo ' Nili Hadida' baigne dans un univers nu-soul/r'n'b/ blue eyed soul sans trop d'artifices.

Sur scène, elle s'entoure d'une ribambelle de musiciens dont 5 cuivres (deux saxophones baryton, un ténor, un trombone et une trompette, pour la parité elle a fait appel à deux filles et trois garçons), un batteur et un guitariste/bassiste.

D'une voix veloutée elle entame 'Frank' , une ballade soul pop mélancolique évoquant Frank Ocean, qui précède la plage ouvrant l'album, le mellow tone aux vapeurs jazzy, nappées de brumes electronica 'Gold memories'.

La basse introduit un downtempo caressant et sensuel 'A lot too much' , ensuite elle nous promet un titre sentant l'alcool, 'Another drink' , une chanson à écouter le regard fixé dans les yeux de la belle fille à laquelle tu viens de proposer un gin tonic.

Une voix off, théâtrale, précède 'Dorian' aux beats obsédants sur rythme de tango électro chaloupé et caoutchouteux , on pense à Moloko ou à Goldfrapp, et on savoure.

Tu sais, je suis déjà passée ici avec mon groupe précédent, j'aime ce festival, clame-t-elle avant d'attaquer un titre porté par une boîte à rythmes, les cuivres ont disparu à l'exception du sax ténor qui vient seconder la voix, en fin de morceau, pour placer une tirade digne de Stan Getz.

Spécialement conçu pour les couples, voici ' This Way' qui précède ' Brazilian war' au démarrage serein mais virant smooth dance track avec l'entrée en action du batteur.

Retour des cuivres pour 'Why feel alone' qui évoque toute la classe de Sade.

La lecture de l'album se poursuit, ' 401' et la lovesong 'Covered in luck', puis la ballade ' It's me' défilen. Nili maîtrise parfaitement son sujet et ceux qui ne la connaissaient pas furent surpris de l'entendre annoncer qu'elle avait composé ' Prayer in C' il y a bien longtemps. La version qui termine le show, après une nouveauté remuante, est bien différente de celle de Lilly Wood and the Prick.

Impasse sur Gringe, du rap français de Caen, petit tour en ville avant de revenir Place Poulain Corbion pour la performance de Jeanne Added.

La foule est compacte, tu parviens à te poster au rang 4.

Celle qui a été récompensée deux fois lors des Victoires de la Musique 2019 fait le plein, son dernier album ' Radiate', l'unanimité!

Elle se présente accompagnée de trois musiciens, Narumi Herisson aux claviers ( Tristesse Contemporaine/ Télépopmusik), Audrey Henry ( Henry, quand elle n'accompagne pas Jeanne) , aux percussion électroniques et from Rome, Emiliano Turi à la batterie et programming.

L'équipe a pris place, depuis le backstage une voix s'élève, la Rémoise a entamé 'Remake' avant de se présenter au public... Bonsoir, on va faire de la musique ensemble, je m'appelle Jeanne Added.

Elle fait suivre la plage inaugurale de ' Harmless', un titre lancinant, en forme de requiem électro, pendant lequel elle soupire tout en pratiquant des étirements appris en suivant les clips de Jane Fonda.

La séance d'échauffement se poursuit avant ' Radiate' où elle se lâche sans retenue, une série de petits sprints de gauche à droite puis à nouveau à gauche, elle rebondit, gesticule tel un pantin désarticulé, tombe la veste, frappe un adversaire invisible, sans que ces exercices n'altèrent un chant bluffant, clair et précis.

Saint-Brieuc, enthousiaste, prend son pied.

' Both sides' et 'Mutate' ne vont en rien calmer les ardeurs de l'artiste, ni de la foule.

Son timbre prend des accents Annie Lennox, on adore.

Un roadie lui refile une basse pour ' Falling hearts', puis elle descend dans la fosse, libérée des photographes, pour entamer l'épileptique ' Back to summer' décoré d'une séquence hip hop piquante.

Quelle nana!

Retour au calme avec ' Look at them' et ses nappes aériennes rappelant la darkwave de Zola Jesus.

'A war is coming' est précédé d'un double hurlement belliqueux, direction les abris, la phalange s'est mise en route, ça va saigner, Mathilde...

Après l'incantation guerrière vient 'Lydia', un morceau heurté pendant lequel elle tombe à genoux pour renaître et entreprendre une danse tribale hystérique.

La place est en ébullition, elle confie j'aime la nuit, je la chante dans ' Before the sun', pour clôturer ce set tonique par ' Suddenly'.

Tu viens d'ajouter Jeanne Added à ta liste d'incontournables.

Déjà comprimés à l'extrême durant le concert de Jeanne Added, les premiers rangs sont proches de l'asphyxie avant de voir arriver Angèle, la petite bruxelloise qui, en quelques semaines, est devenue la coqueluche de la chanson française dans son petit pays ( ses concerts affichent uitverkocht, in Vlaanderen ook) et dans l'Hexagone.

Comble de misère, un basketteur au chômage vient se poster juste dans ton champ de vision, t'as tout de même pu voir les deux musiciens ( dont Ariel Ariel ) de Mademoiselle Van Laeken prendre place dans les airs, peu avant l'apparition du petit prodige qui vient présenter son album ' Brol', un terme incompréhensible pour les concitoyens de Macron, ils le réduisent au mot 'désordre', alors que tous les Brusseleirs savent que brol est synonyme de bucht van de Sarma , t'achetais un truc dans ce négoce et le lendemain ça tombait en panne.

C'est parti, après les premières notes envoyées par le duo, la petite Angèle, Bonnie sans Clyde, rapplique, armée d'un fusil-mitrailleur factice, elle chantonne 'La thune' , dans lequel elle se moque des réseaux sociaux, du paraître en public, de la superficialité.

T'es entouré d'un essaim de gamines qui connaissent mieux les paroles de la starlette que leur cours de physique.

Bonjour, Saint-Brieuc, nous allons vous réchauffer, la pluie ne nous fait pas peur, on sait de quoi il s'agit, en Belgique... et elle enchaîne sur le tube, délirant, des débuts ' La loi de Murphy', un hip hop souriant décrivant les plans catastrophes quotidiens.

Le show débute à peine mais à tes côtés, c'est déjà le délire.

Elle reprend 'Balance ton quoi' pour transformer 2018 en 2019, quatre danseuses, souples et rudement séduisantes la rejoignent et entament une chorégraphie fantaisiste, moins vulgaire que ce qu'on peut voir chez Patrick Sébastien.

Des millions de vues sur YouTube, on comprend pourquoi, il est génial le clip.

La ballade 'Jalousie' nous prouve que celle que certains comparent à France Gall a plus d'une corde à son arc et peut aborder tous les genres.

Parfois les petites filles pleurent à cause d'un chagrin d'amour, écoute 'Les matins' .

Une nouvelle fois, la demoiselle mixe anglais et français dans l'acidulé 'Victime des réseaux' qui précède ' Je veux tes yeux' agrémenté d'un ballet attrayant et original.

Un nouveau temps fort se déclare avec ' Tout oublier' chanté en duo avec Roméo Elvis, qui apparaît en clin d'oeil sur l'écran.

Ensuite Angèle surprend avec une reprise retravaillée de ' T'es beau' de Pauline Croze .

Oh, Saint-Brieuc, vous avez bien dansé, pas mal aux jambes, non?

La suivante est pour toutes les reines et les rois, elle leur propose le doux-amer 'Ta reine' suivi par ' La suivante, 'Flou' , une autobiographie remettant en question cette notoriété trop soudaine, fascine.

Elle a la tête sur les épaules, celle que certains prennent pour une ingénue.

Rodin est dans les parages, je prends la pose et puis j'attaque la dernière salve, ' Flemme' qui proclame son attachement à Bruxelles.

Les Côtes-d'Armor lui font un triomphe, elle sourit, elle a conscience qu'elle ne sera pas l'étoile d'un jour, elle est définitivement lancée sur la voie d'un succès interplanétaire, son agenda 2020, déjà bien fourni, en atteste.

Tu dis, elle vend du rêve... et alors, le public aime ça!

Festival Art Rock à Saint-Brieuc, jour trois, avec Nili Hadida, Jeanne Added, Angèle, le 9 juin 2019
Festival Art Rock à Saint-Brieuc, jour trois, avec Nili Hadida, Jeanne Added, Angèle, le 9 juin 2019

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte