Magazine Culture

Sauvages T02 : La Cité des loups de Maria Vale

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Sauvages T02 : La Cité des loups de Maria Vale

Chronique du Tome 1 : Le dernier Loup de Maria Vale
De quoi ça parle ?

Elijah Sorensson jouit de tous les attributs du succès : costumes taillés sur mesure, luxueux appartement new-yorkais, l'attention de femmes superbes... Pourtant il n'a que mépris pour cette vie d'humain qui lui a été imposée. Il est l'alpha de sa génération au sein de la meute du Grand Nord, et le loup qui l'habite s'apprête à se rebeller. Au cœur de ce monde d'artifices et de faux-semblants, Thea Villalobos est la seule à percevoir un homme au cœur habité de passions puissantes qui étouffe peu à peu sous le masque qu'il arbore. Mais même pour un esprit aussi libre et indépendant que le sien, il est dangereux d'aimer une âme aussi terrible et sauvage qu'un loup...

J'avais vraiment beaucoup aimé le tome 1 avec Silver et Tiberius et je dois dire que j'ai encore plus aimé cette suite !

Cette fois ci, le roman est centré sur Elijah, l'avocat de la meute qui vit depuis des années parmi les humains. Mais Elijah se reconnait de moins en moins dans l'homme qu'il devient et le loup en lui a besoin de retrouver ses origines ; sa terre ; son foyer. Tout le récit est à la première personne du singulier, du point de vue d'Elijah. Maria Vale a pris le parti de mettre l'accent sur l'esprit de la meute et les conséquences qu'un tel éloignement peu engendrer sur le héros.

Sa rencontre avec Thea (j'adore ce prénom) va tout bouleverser et surtout lui f aire retrouver ce goût de la vie sauvage qu'il était en train de perdre. Elijah est très sardonique concernant cette vie humaine qui ne lui ressemble guère et qui ne lui appartient pas. Thea ne fait pas partie des nantis. Bien au contraire, c'est une petite femme simple et sans prétention.

Le problème de la première personne est que du coup, on en sait peu sur elle ou ses sentiments. Nous n'avons que ce qu'elle veut bien révéler d'elle et ce que le loup interprète. Thea est loin d'être faible et sans défense, au contraire, mais j'ai été frustrée de ne pas la connaitre aussi intimement qu'Elijah.

Quant à lui, ou plutôt devrais-je dire, grâce à lui, on en apprend encore plus sur le fonctionnement de la meute et tout le long, on se demande comment va évoluer sa relation impossible avec Thea. D'une simple attirance purement sexuelle, ou pas vraiment... On sent qu'il y a un truc en plus.

Pourtant, la romance ne sera pas vraiment mise en avant, et là, en fait, c'est clairement normal ici. Elijah étant un loup, il ne voit pas les choses comme les humains et donc nous. Ce concept ne m'a absolument pas dérangée. J'ai même apprécié cette prise de risque qui fait que ce tome 2 garde cette même cohérence que le tome 1. C'est très réaliste finalement.

On va également retrouver la meute, Tiberius ainsi que sa compagne Silver sur le point de mettre bas.

Indéniablement, Sauvages est une bouffée d'air frais, un renouveau total dans le genre avec u ne auteure qui n'a pas froid aux yeux et qui va jusqu'au bout de ses idées ! Pour ma part, j'adore ! Que ce soit l'univers, la meute, ses rites et ses lois... bref, j'en redemande !

Sauvages T02 : La Cité des loups de Maria ValeOn aime : Elijah - L'univers des loups bien mis en avant et réaliste - La relation "vrai" entre Elijah et Thea - Retrouver toute la meute - La plume de Maria Vale On aime moins : Le point de vue de Thea qui manque, c'est dommage


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines