Magazine Entreprise

3 questions à Zoubeir Lafhaj, titulaire de la Chaire Construction 4.0

Publié le 24 juin 2019 par Franckbaty @Bouygues_C
interview lafhaj chaire construction centrale lille ace workshop

Le ACE Workshop va rassembler à Centrale Lille les experts mondiaux de la construction de demain. En quoi est-ce stratégique pour la Chaire Construction 4.0 ?

Le ACE Workshop est le fruit de plusieurs années de travail et de réputation. Cet atelier collaboratif international est un format original et innovant, comparé aux conférences internationales habituelles, ou encore par rapport aux salons qui rassemblent des entreprises. Le ACE Workshop est entre ces deux concepts. Il permet d’accueillir les experts mondiaux de la « construction de demain ». Tous échangeront sur ce qui a été fait autour de cette thématique, et partageront leur vision du futur.
C’est rencontres et discussions sont très importantes pour les chercheurs, mais aussi pour les entreprises, les startups et les étudiants. Assister et participer à ce type d’événement à  taille humaine est une opportunité d’avoir un condensé de veille et de benchmark, pendant trois jours.

Aussi, accueillir des personnalités importantes nous permet de nous positionner par rapport à cette thématique, à l’échelle internationale. C’est lieu de débats, d’échanges et de partage. Il est ouvert aux autres industries et aux parties prenantes. D’où l’intérêt qu’il suscite au niveau mondial. La Chaire Construction 4.0 en profite pleinement cette année.

La Chaire Construction 4.0 a été lancée en 2017. Deux ans après, où en est-on ?

Depuis deux ans, nous avons réussi à franchir plusieurs étapes importantes. Tout d’abord, la structuration d’une équipe mixte (Bouygues Construction et Centrale Lille), et l’organisation du travail au sein de celle-ci. Cette étape essentielle, la constitution de cette équipe de recherche industrielle, est déjà une réussite. En effet, des industriels et des experts métiers de l’entreprise, travaillent avec des chercheurs, des professeurs internationaux et de jeunes doctorants, et partagent la même vision. Plus qu’un travail de groupe, c’est un travail d’équipe.

Le succès d’une chaire dépend aussi de sa structure, qui doit être claire, flexible et innovante. En ce sens, les expertises et le réseau, pour chaque axe de recherche industriel, est bien identifié. Et la méthode et process de travail sont clairs et précis.

En ce qui concerne les sujets de recherche industrielle, nous avons déjà lancés plusieurs thèses de doctorats et projets de recherche de pointes. Par exemple le chantier connecté, la logistique de la construction, l’intelligence artificielle et le big data dans la construction. Nous sommes également en train de développer de solides compétences dans la blockchain pour l’appliquer dans la construction. Il s’agit là d’un travail pionnier, à l’échelle mondiale.

Nous sommes maintenant bien équipés pour aborder des sujets d’expertises dans la R&D en construction. Et nous abordons désormais une nouvelle phase : le renforcement et la consolidation sur des sujets vitaux.
Nous nous sommes également positionnés en tant que conseiller-expert pour la stratégie de la construction, pour plusieurs organismes nationaux, européens, et internationaux. La chaire Construction 4.0 a été pionnière sur cette thématique. Elle est unique en France, et est désormais connue et reconnue, à une échelle mondiale. Il suffit de voir les nombre des projets qui nous imitent – et c’est tant mieux ! – et qui viennent chercher notre expertise pour ce type de projet.

Comment voyez-vous l’avenir de la construction, et comment la construction 4.0 va impacter la chaîne de valeur de notre secteur ?

C’est la question que l’on va aborder aujourd’hui, et durant trois jours, avec les Keynotes du ACE Workshop 2019. La réponse à cette question diffère d’une personne à une autre, d’une entreprise à une autre, et d’un pays à un autre.

Il y a une école de pensée qui dit que le futur, c’est la construction hors-site. Une autre stipule plutôt une synergie entre la construction hors-site et sur-site. L’impression 3D est aussi un sujet d’actualité, avec la logistique, le BIM, et la blockchain. En tout cas, la construction va certainement subir des transformations, d’abord au niveau organisationnel, avant la technique.

La chaire Construction 4.0 est une plateforme dynamique, agile et innovante. Nous avons l’ambition qu’elle soit le centre d’expertise de la construction de demain, au niveau de l’Europe. Elle portera l’innovation technique et sociétale de l’acte de construire, avec les valeurs européennes. Enfin, elle est le fruit d’une volonté de femmes et d’hommes passionnés par la construction et elle sera toujours humaine.

Pour conclure, je rédige actuellement un livre sur la vision du chantier de demain, qui sortira pendant l’été. J’y propose une vision concrète de ce que va devenir la construction. Je vous invite à le lire pour en savoir plus !

L’article 3 questions à Zoubeir Lafhaj, titulaire de la Chaire Construction 4.0 est apparu en premier sur Le blog de Bouygues Construction.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Franckbaty 17028 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte