Magazine Culture

4 astuces méconnues pour voyager pas cher

Publié le 01 juillet 2019 par Alanlimo @ChristoChriv

Voyager pas cher est un art de la débrouille, qui nécessite un certain aspect pratique, mais aussi quelques connaissances qu'il n'est pas toujours possible d'improviser.

Ces dix dernières années, j'ai passé, en moyenne, six mois par an sur les routes. Je ne suis pas très riche, ni rentier, ni héritier (bien au contraire), et mon blog de voyage ne me rapporte pas tant d'argent que ça puisqu'il m'est arrivé de toucher la prime d'activité. Cependant, à la fois par envie et par nécessité, j'ai appris et développé de très, très, très nombreuses astuces pour voyager pas cher autour du monde.

Parce que c'est ainsi que j'ai commencé à voyager - grâce à une bourse Zellidja, qui fait fructifier l'art de la débrouille chez les jeunes de 16 à 20 ans, qui partent souvent un ou deux mois avec à peine 10 € par jour. Parce que l'envie de voir le monde était plus forte, bien plus forte que mon envie de remplir mon compte épargne. Parce que c'est, souvent, paradoxalement, les voyages les moins chers qui rapportent le plus de souvenirs, et font vivre les expériences les plus intenses. C'est un paradoxe dont je me suis récemment rendu compte : plus mon pouvoir d'achat augmentait, et moins je faisais de rencontres. Les situations hautes-en-couleur se sont faites rares, tout comme les surprises, les inattendus, les improvisations, le spontané, raréfiant la magie de l'improbable et du cocasse.

Cela étant dit, voyager pas cher n'est pas de tout repos. Le temps passé à planifier, comparer, angoisser, s'inquiéter, ne vaut pas forcément la chandelle. Parfois, il faut simplement accepter de dépenser plus d'argent et de partir prendre des VACANCES, l'esprit libre, le temps de cerveau disponible étant consacré au fait de profiter de la vie. C'est pourquoi, en définitive, je ne recommande pas forcément de déployer tous les efforts possibles et imaginables pour voyager moins cher.

D'autant que, paradoxalement, et contrairement à ce que pourrait laisser croire cet article, je ne suis pas un grand partisan du " partir en voyage dès qu'on peut à l'autre bout du monde ", car je suis également qu'à l'heure actuelle, le tourisme fait beaucoup plus de mal que de bien.

Cet article offre donc des ressources à ceux qui n'ont pas la chance d'être des rentiers aisés (coucou Sylvain Tesson). Pour les aider à vivre des expériences qui ne devraient pas connaitre les frontières de la discrimination sociale. En revanche, il n'est, en aucun cas, une incitation à voyager le moins cher possible.

Utiliser un comparateur de prix pour tout : l'exemple du parking de l'aéroport de Toulouse

C'est le principal conseil que je donnerais pour voyager le moins cher possible : utiliser un comparateur dès qu'on peut.

Le conseil peut paraître évident mais, d'expérience, il ne l'est pas tant que ça. La plupart des gens n'utilisent, en effet, qu'un seul comparateur, d'un seul type, pour chercher un billet d'avion pas cher par exemple. Content de voir qu'ils ont trouvé un vol moins cher que sur le site de la compagnie aérienne, ils ne vont pas penser à appliquer la même logique aux hôtels, ou aux locations de voiture.

Enfin, si les voyageurs " expérimentés " connaissent l'existence de comparateurs d'hôtels ou de location de voiture, il est courant qu'ils ne pensent pas à chercher des comparateurs moins évidents, de parkings par exemple ! Qui représentent une énorme charge pour tous ceux qui se rendent à l'aéroport en voiture.

Prenons l'exemple du parking de l'aéroport de Toulouse.

Les règles du parking de l'aéroport de Toulouse-Blagnac sont les même que partout ailleurs : plus on est près des terminaux, plus c'est cher. Cependant, en utilisant un comparateur comme Parkos, on trouve des tarifs beaucoup plus avantageux sur des parkings éloignés de l'aéroport, mais qui offrent un service voiturier à Toulouse ou une navette gratuite quelques minutes pour rejoindre le terminal de votre choix :

Prix pour 10 jours de parking à l'aéroport de Toulouse-Blagnac en passant par Parkos : 48 €
- Parkings P1, P2, P3: 154,50 €
- Parkings P5, P6: 68 €

Mais c'est surtout sur la longue durée que c'est le plus intéressant.

Prix pour 21 jours de parking à l'aéroport de Toulouse-Blagnac en passant par Parkos : 78 €
- Parkings P1, P2, P3: 242,50 €
- Parkings P5, P6: 123 €

Prix pour 28 jours de parking à l'aéroport de Toulouse-Blagnac en passant par Parkos : 89 €
- Parkings P1, P2, P3: 298,50 €
- Parkings P5, P6: 158 €

Il existe des comparateurs de prix de séjours touristiques, d'activités, de vêtements sportifs, etc. Bref, partout où vous êtes susceptible de dépenser de l'argent, un comparateur existe sûrement pour vous aider à faire des économies plus ou moins importantes. Soyez-en conscient.

Voyager avec une carte Visa Premier

4 astuces méconnues pour voyager pas cher

On ne redira jamais assez l'importance de voyager avec une bonne assurance voyage. Beaucoup trop de personnes ne se rendent compte de cela que lorsqu'il est trop tard, lorsqu'un accident survient et que le coût de la prise en charge médicale se compte en dizaines de milliers d'euros.

Enormément de personnes se contentent également de l'assurance octroyée par la carte bancaire. Outre le fait qu'elle ne s'applique que dans des conditions très strictes, et très limitées, peu de personnes savent également que les garanties d'une carte Visa Premier n'ont absolument rien avoir avec celle d'une carte Visa Classique.

C'est dans le domaine de la location de voiture que la différence est la plus importante mais, si vous deviez retenir quelque chose, retenez ceci : si vous voyagez souvent, renseignez-vous sur les assurances de la carte Visa Premier. Un petit investissement supplémentaire qui, in fine, vous permettra d'économiser beaucoup de frais ... Surtout si vous êtes client dans une banque en ligne comme la mienne, qui offre la carte Visa Premier gratuite à vie.

Utiliser une carte N26 ou Revolut

4 astuces méconnues pour voyager pas cher

Les banques en ligne ont la côte. Certaines plus que d'autres, notamment du côté des voyageurs. Parmi elles, deux banques se démarquent nettement : N26 et Revolut.

Leur (énorme) avantage : les frais bancaires liés aux retraits à l'étranger sont bien, bien moindres que les ceux qui sont facturés par les banques classiques. Un exemple :

Banque Postale

Commission par opération : 3,30 €
+ Commission variable : 2,30 % du montant du retrait
Total de la commission pour un retrait de 1000 $ (877 €) : 23,47 €
Total de la commission pour dix retraits de 100 $ (1000 $) : 56 €

Une néobanque

Commission par opération : 1,7 %
Total de la commission pour un retrait de 1000 $ (877 €) : 14,90 €
Total de la commission pour dix retraits de 100 $ (1000 $) : 14,90 €

Faire du home-sitting ou du pet-sitting

4 astuces méconnues pour voyager pas cher

Enfin, le dernier conseil, et non des moindres, est un conseil à la fois pratique et philosophique : plutôt que d'enchaîner les destinations, les choses à voir et à faire, les activités touristiques dans un lieu donné, pourquoi ne pas rester au même endroit pendant tout son séjour ?

C'est ce que permettent le home-sitting et le pet-sitting. Le premier consiste à garder une maison pendant l'absence de ses propriétaires, qu'ils soient en vacances, en voyage, à l'étranger pour le travail ... Comme s'il s'agissait d'un enfant gardé par un baby-sitter, le home-sitter s'occupe de la maison, des plantes, de l'entretien du jardin, sans recevoir de salaire, souvent en payant les frais occasionnés par son séjour (eau, électricité, internet parfois) mais sans payer de loyer.

Le pet-sitting, c'est la même chose, à la différence près qu'il s'agit de garder à la fois une maison et un animal domestique : chien, chat, oiseaux, chevaux, hamster ...
La durée du home-sitting ou du pet-sitting est aussi variable qu'il y a d'offre : cela peut aller de quelques jours à quelques mois, voire une année entière. Pour ma part, j'ai eu la chance de garder un chat et une maison au Québec, dans les Laurentides, au bord d'un lac durant tout un hiver ... J'en garde un merveilleux souvenir, pour les loutres qui se baladaient dans le jardin, pour les montagnes enneigées, les balades en raquettes qui partaient du jardin pour faire des boucles de dizaines de kilomètres. Une autre façon de voyager, beaucoup plus intime, beaucoup moins superficielle, qui permet de vivre les expériences les plus intéressantes ... Tout en économisant beaucoup d'argent.

4 astuces méconnues pour voyager pas cher


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alanlimo 9727 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines