Magazine Animaux

14 juillet

Par Jperino @Jonoripe

fernand-raynaud_17913.jpgNouvelles de l'homme et défilé militaire...

C'est le mois de la prise de la Bastille. La midinette devient martiale, le cœur de l'homme se sent républicain. La prison s'orne d'un drapeau neuf. Le 14 Juillet, comme son nom le laisse prévoir, est le vrai jour de la fête nationale. Il exalte dans le cœur de l'homme la passion du week-end et la haine des tyrans.

Dès le matin de nombreux accidents signalent sur les routes de banlieue une circulation enfiévrée. Les blessés jonchent l’asphalte aux carrefours importants. Des commerçants vêtus en officiers de marine se réunissent, armés de violons et de flageolets, dans les kiosques de forme turque, pour jouer l’hymne national.

L’homme s’assied sur un banc, les moustiques le dévorent. Le soir tombe. Des bombes éclatent dans le ciel. Des gerbes d’étoiles bleues emplissent le nuit de velours, des cataractes mordorées, des traces fauves, et tout est fini. Non, une étoile rose monte encore. Elle monte, elle monte. Jusqu’où n’ira-t-elle pas ? Non, elle s’éteint. Il n’y a plus que le ciel nu. Et puis crac ! c’est le bruit de la fusée. L’homme sursaute en rentre au logis.

Dires étonnants des astrologues, p.43-44.

et un numéro exceptionnel de Fernand Raynaud :

https://www.facebook.com/michele.mamzelle/videos/2863162923701074/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jperino 388 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte