Magazine Bons plans

Ces livres à lire pendant les vacances

Par Charonbellis @charonbellis

Bonjour tout le monde ! On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article pour préparer les valises, et pas le plus simple puisqu’il s’agit de celui avec la liste de livres à emporter pour bouquiner pendant les vacances.

Pour celles qui me suivent depuis un moment, vous savez que depuis plusieurs années, j’ai investi dans une liseuse et que je me charge beaucoup moins de livres « papiers » pour partir en congés. Gain de place dans les bagages, possibilités presque infinies quant aux choix des livres à emporter, découvertes d’auteurs… La liseuse est devenue un complément indispensable dans ma vie littéraire.

Alors que ma pile de livres à lire ne désemplit pas (une fois de plus, merci Netflix !), voici quelques références que je vous conseille pour les vacances :

Les romans à lire en vacances :

Ces livres à lire pendant les vacances Ces livres à lire pendant les vacances Ces livres à lire pendant les vacances Ces livres à lire pendant les vacances Ces livres à lire pendant les vacances
  • La Tresse de Lætitia Colombani : Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
    Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
    Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
    Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
    Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.
    Un tout petit livre à glisser impérativement dans sa valise. Les histoires sont magnifiques, il se dévore en un rien de temps.
  • La tâche de Philip Roth : À la veille de la retraite, un professeur de lettres classiques, accusé d’avoir tenu des propos racistes, préfère démissionner plutôt que de livrer le secret qui pourrait l’innocenter. Tandis que l’affaire Lewinski défraie les chroniques bien-pensantes, Nathan Zuckerman ouvre le dossier de son voisin Coleman Silk et découvre derrière la vie très rangée de l’ancien doyen un passé inouï, celui d’un homme qui s’est littéralement réinventé, et un présent non moins ravageur : sa liaison avec la sensuelle Faunia, femme de ménage de trente-quatre ans. Après Pastorale américaine et J’ai épousé un communiste, La tache complète la trilogie de Philip Roth sur l’identité de l’individu dans les grands bouleversements de l’Amérique de l’après-guerre, où tout est équivoque et rien n’est sans mélange, car la tache «est en chacun, inhérente, à demeure, constitutive, elle qui préexiste à la désobéissance, qui englobe la désobéissance, défie toute explication, toute compréhension. C’est pourquoi laver cette souillure n’est qu’une plaisanterie de barbare et le fantasme de pureté terrifiant.».
    C’est mon 1er Philip Roth et, même si j’enfonce une grande porte ouverte, quel écrivain ! Je sens que d’autres suivront tellement j’ai été conquise par ce roman !
  • American girl de Jessica Knoll : Sa vie parfaite est un parfait mensonge. Avec un boulot glamour, une garde-robe hors de prix et un fiancé beau et riche, Ani est à deux doigts de la vie parfaite qu’elle a tant travaillé à obtenir. Mais elle a un secret. Son passé, qui n’a cessé de la hanter, menace de resurgir et de tout détruire sur son passage. Premier roman de Jessica Knoll, «American Girl» est un page-turner implacable et poignant.
  • Les délices de Tokyo de Dorian Sukegawa :« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.
    Le livre à ne pas lire quand on commence à avoir faim ! Même si je ne suis pas une grande adepte des dorayaki, j’ai eu envie d’en manger tout au long de ma lecture.
  • La ville orpheline de Victoria Hislop : Chypre, été 1972. La ville de Famagouste héberge la station balnéaire la plus prisée de la Méditerranée, où Chypriotes grecs et turcs vivent en parfaite harmonie. Un couple ambitieux y ouvre Le Sunrise, un hôtel extrêmement luxueux. Lorsqu’un putsch grec plonge l’île dans le chaos, celle-ci devient le théâtre d’un conflit désastreux. Famagouste est bombardée. Quarante mille personnes fuient l’armée en marche. Parmi eux, Aphroditi, contrainte de suivre son mari sans savoir si elle pourra un jour revoir son amant. Dans la ville désertée, seules deux familles demeurent : les Georgiou et les Özkan. Voici leur histoire.
    LE roman idéal à lire pendant les vacances !

Les polars à lire en vacances :

Ces livres à lire pendant les vacances Ces livres à lire pendant les vacances Ces livres à lire pendant les vacances
  • Le cri de Nicolas Beuglet : Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…
    Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?
    Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.
    Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…
    Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !
    En matière de roman noir « français », à la maison, seul maxime Chattam est accepté mais je dois reconnaitre que ce polar est particulièrement réussi ! L’histoire est extrêmement bien ficelée, les personnages sont attachants… N’hésitez pas si vous passez devant à la librairie !
  • La vérité sur l’affaire Harry Quebert ou Le livres des Baltimore de Joël Dicker :
      • La vérité sur l’affaire Harry Quebert : À New York, au printemps 2008, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
        Convaincu de l’innocence de son ami Harry, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête.
        Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975?
      • Le livres des Baltimore : Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012, il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

      Les romans de Joël Dicker sont de vrais page turner, il suffit d’en ouvrir un pour ne plus s’arrêter. A lire en début d’après midi à la plage ou au bord de la piscine histoire de profiter de sa matinée et (peut-être) de la soirée !

Les livres feel-good et autres à lire en vacances :

Ces livres à lire pendant les vacances Ces livres à lire pendant les vacances Ces livres à lire pendant les vacances Ces livres à lire pendant les vacances
  • La magie du rangement illustré de Marie Kondo :Et si pour améliorer votre quotidien et changer votre vie, vous mettiez de l’ordre dans votre intérieur?
    Voici l’adaptation graphique de la célèbre méthode de Marie Kondo, pour en finir avec la pagaille et changer votre vie !
    Chiaki lutte contre un appartement désordonné, une vie amoureuse chaotique et un manque de perspective sur son avenir. Elle fait appel à Marie Kondo, conseillère en rangement. Grâce à une série de leçons amusantes et judicieuses, l’auteur aide Chiaki à remettre en ordre sa maison et sa vie.
    Qui ne profite jamais des vacances pour faire du tri dans les placards ?? Si vous manquez d’inspiration, c’est LE manga qui vous aidera !
  • Le jour où les lions mangeront de la salade verte de Raphaëlle Giordano : L’homme est un lion pour l’homme. Et les lions ne s’embarrassent pas de délicatesse. Sûrs de leur bon droit, ils imposent leurs vues sans conscience de leur égocentrisme et de leur appétit excessif pour les rapports de force. Ces lions, nous les croisons tous les jours : automobiliste enragé, conjoint gentiment dénigrant, chef imbu de pouvoir, mère intransigeante qui sait mieux que nous ce qui est bon pour nous…
    C’est ce que Romane appelle : la « burnerie ».
    Trentenaire passionnée et engagée, Romane accompagne ces félins mal embouchés vers davantage d’humanité. Elle a créé une société qui leur propose un programme unique en son genre, relooking intégral de posture et de mentalité.
    Parmi ses nouveaux participants figurent de beaux spécimens. Surtout un : Maximilien Vogue, célèbre homme d’affaires, PDG d’un grand groupe de cosmétiques, charismatique en diable, mais horripilant archétype de burnerie !Saura-t-elle le faire évoluer pour qu’il exprime autrement sa puissance intérieure, avec plus de justesse et de respect pour autrui ? Une évidence : elle va avoir du fil à retordre.
  • Le journal intime de Baby George de Clare Bennett : « Superstar médiatique. Titan de la mode internationale. Sauveur potentiel de l’Écosse. Combien de rôles ces gens veulent-ils que je remplisse ? »Mon nom est George, Prince George de Cambridge, mais vous pouvez m’appeler Baby George. Je suis le fils aîné de William et de Kate, l’héritier de la couronne d’Angleterre, le bébé le plus photographié au monde. J’ai décidé de vous dévoiler l’intimité de mon quotidien royal et celui de mon illustre famille.« Ils ne veulent pas me faire porter un kilt. Ils veulent faire de moi UN FRÈRE ! Maman attend un bébé. Comment ai-je pu me tromper à ce point ? J’en suis tout tourneboulé. OK, George, calme-toi. Respire à fond. Concentre-toi. Je reprends au début. » Pour la toute première fois, l’œil perçant d’un minuscule colosse littéraire – petit de taille mais doté d’un énorme pouvoir – dévoile les secrets les plus jalousement gardés de la monarchie britannique. Comment est-ce possible ? Simplement parce qu’il est l’un d’entre eux.
  • Pourquoi Tokyo de Agathe Parmentier : Quel est le point commun entre un sac Chanel et des céphalopodes séchés ? Combien de parapluies sont nécessaires pour se protéger d’un typhon ? Et vous, remerciez-vous suffisamment vos toilettes ? Fuyant la routine parisienne, Agathe Parmentier débarque au Japon en 2014 avec une valise et beaucoup de questions. Elle s’installe à Tokyo dans une chambre de 9 m² et enchaîne les petits boulots, alternant cours de français et figuration à la télévision japonaise. Entre cigales électriques, vendeuses-mouettes et cafards mutants, elle raconte la ville aussi fascinante que déroutante, ses habitants et son quotidien de Française curieuse mais distanciée, maladroite mais respectueuse.

Comme toujours, bizarrement les polars ou romans noirs ont une place un peu plus importante, mais pour la première fois depuis longtemps, ils sont légèrement minoritaires à la maison.

Et vous les filles, vous emportez quoi à lire pour vos congés ? Des livres à nous conseiller ?


Ces livres à lire pendant les vacances


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Charonbellis 11084 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte