Magazine Cinéma

[Critique] OPÉRATION BROTHERS

Par Onrembobine @OnRembobinefr

[Critique] OPÉRATION BROTHERS

[Critique] OPÉRATION BROTHERS

Partager la publication "[Critique] OPÉRATION BROTHERS"

Titre original : The Red Sea Diving Resort

Note: ★★½☆☆

Origine : États-Unis

Réalisateur : Gideon Raff

Distribution : Chris Evans, Michael K. Williams, Ben Kingsley, Haley Bennett, Michiel Huisman, Alex Hassell, Alessandro Nivola, Greg Kinnear, Michael K. Williams…

Genre : Drame

Durée : 2h09

Date de sortie : 31 juillet 2019 (Netflix)

Le Pitch :

Au début des années 80, le Mossad met en place une opération secrète visant à faire sortir des Juifs d’Éthiopie persécutés au Soudan. Ils décident pour cela de réhabiliter un vieil hôtel et de faire transiter les réfugiés sous couverture via le complexe touristique. Histoire vraie…

La Critique d’Opération Brothers :

Gideon Raff, l’un des trois créateurs de la série Homeland, revient sur le devant de la scène avec un film traitant d’un sujet sensible, à savoir l’évacuation au Soudan de Juifs éthiopiens au début des années 80, par des agents infiltrés du Mossad. En découle un film malheureusement assez maladroit, mue par de belles intentions mais dont le traitement l’empêche de véritablement toucher au vif…

Opération-Brothers

Argo bis

Le pitch d’Opération Brothers évoque furieusement celui d’Argo, le film multi-récompensé de Ben Affleck. Le problème, c’est qu’il n’arrive jamais à faire preuve de la même pertinence. La faute à un scénario dont la principale caractéristique, peu glorieuse, est d’enfiler les clichés comme des perles. Ici, les Blancs sont donc les sauveurs providentiels. Une équipe composée de héros qui s’ignorent parfois, prêts à tout pour arriver à leurs fins, y compris à faire preuve d’un dévouement auquel le film ne rend pas vraiment justice. Il est toujours délicat de critiquer une œuvre relatant un épisode historique aussi douloureux que celui-là. Surtout ici en l’occurrence, car on ne peut pas dire que les longs-métrages centrés sur la fuite des Juifs d’Éthiopie sont légion. Mais en même temps, cela rend aussi les travers d’Opération Brothers d’autant moins pardonnables. Clairement touché par le complexe du « white savior », avec ses beaux Américains animés des meilleures intentions, le film de Gideon Raff échoue paradoxalement à véritablement rendre justice au courage de ses protagonistes.

Chris Evans au front

Débarrassé du costume de Captain America, Chris Evans, ici en meneur de troupe, fait pourtant ce qu’il peut pour incarner les idéaux de son rôle et en même temps ceux du film. De tous les plans ou presque, il ne cesse de s’illustrer par ses actes, tous plus nobles les uns que les autres à tel point qu’au bout d’un moment, la réussite qu’il incarne finit un peu par laisser indifférent. Et c’est vraiment problématique dans le cas présent tant, encore une fois, le sujet aurait mérité un peu plus de finesse. Evans dont le charisme et la performance ne peuvent pas sauver Opération Brothers, qui ne cesse de s’embourber, malgré quelques scènes plutôt réussies. Celle du repas par exemple, vers la fin, s’impose probablement comme l’une des meilleures. On appréciera aussi le casting, plutôt pertinent, avec un passage de tête de Ben Kingsley et une Haley Bennett elle aussi vraiment dedans. Mais voilà, tout ce que l’on retient au final, c’est cette incapacité à imposer une véritable émotion. La faute à cet héroïsme pompier que le scénario ne cesse de mettre en avant, au détriment de l’humanité que le film aurait dû privilégier.

En Bref…

Compilant à peu près tous les clichés inhérents au genre, Opération Brothers tente mollement de rééditer l’exploit d’Argo. Malheureusement, sans non plus se montrer véritablement honteux, il se prend plusieurs fois les pieds dans ses propres ambitions et s’impose au final surtout comme un drame maladroit et prévisible. Son seul véritable mérite étant de faire la lumière sur un épisode plutôt méconnu de l’histoire récente.

@ Gilles Rolland

Opération-Brothers-castCrédits photos : Netflix

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines