Magazine Culture

Fruits sauvages du mois d’août !

Par Richard Le Menn

Fruits sauvages du mois d’août !

Fruits sauvages comestibles récoltés lors d'une seule sortie en forêt d'Île-de-France au mois d'août, avec des pommes sauvages, des mûres, des prunelles, des cenelles, des baies de sureau noir, des cornouilles, des fruits de l'alisier torminal, des nèfles et des noisettes.

J'aurais pu y ajouter des cynorrhodons, des poires sauvages, des coings, des fruits de l'épine-vinette, des cormes (devenues très rares) et quelques autres. La plupart de ces fruits (certains comme la pomme ou la poire sont des faux-fruits) appartiennent à des arbres ou arbustes, mis à part pour la ronce et l'églantier. Sur certains chemins plus aménagés mais encore rustiques et quelques parcs pas trop loin de forêts, plusieurs sortes de prunes sont disponibles.

Des fruits plus petits sont présents sur d'autres plantes sauvages, dont certains sont comestibles, comme pour les mauves. À cela s'ajoutent des graines de graminées et d'autres végétaux comme le panais sauvage, la carotte sauvage, la berce, le cumin des prés, etc.

Toutes ces plantes sont présentes en Île-de-France ! Des fruits sauvages sont mûrs à d'autres périodes de l'année, comme au mois de juin les merises, les griottes, les cerises (provenant de cerisiers plantés par l'homme), les groseilles sauvages et les fraises sauvages, en septembre les noix (le noyer ne pousse pas spontanément mais est planté parfois à la lisière des forêts), en octobre les châtaignes et les faînes, etc.

Mon esprit libertaire et nomade s'envole en fonction des vents qui le portent, récoltant les fruits qu'il sait reconnaître sur son chemin.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Richard Le Menn 304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines