Magazine Culture

Cachemire Blues

Publié le 14 août 2019 par Hunterjones
Cachemire Blues Le Cachemire est ethniquement extrêmement divers dans la région des Appalaches.
Le Cachemire couvre quelques 138 kilomètres, et offre de fameux décors de lacs, de prés, et de superbes montagnes enneigées.
Avant même que le Pakistan et l'Inde ne s'arrache ce coin du globe, avant même que le Pakistan et l'inde ne soient indépendant eux-mêmes (1947), la région était chaudement controversée. En se séparant des colonies anglaises, le Cachemire lui-même s'était fait donner le choix de joindre ou le Pakistan ou l'Inde.
Cachemire Blues
Mais le Cachemire ne voulait faire ni l'un, ni l'autre. Voulant vivre indépendamment des deux. Se raisonnant finalement à joindre l'Inde en octobre 1947. En soutien à ce moment où des tribus du Pakistan les avaient envahis et que l'Inde était venue à leur rescousse.
Des conflits internes seraient perpétuels. Les Nations Unies ont suggéré alors qu'on fasse un vote démocratique sur le sujet là-bas. Que veut le peuple? Inde ou Pakistan? Mais personne des deux camps n'a voulu démilitariser ses rangs. De 1949 à 1965, on accepte un cessez-le-feu, mais la tension reste grande entre les deux pays. On reste divisés.
Une guerre éclate en 1965. Rien n'avance on garde les frontières qu'on avait.
Cachemire Blues
Il y a 20 ans, on remet ça. Suivant le principe du voisin gonflable ou de l'animal se gonflant à outrance pour faire peur à celui/celle d'en face, les deux pays d'alors se déclarent détenteurs de l'arme nucléaire.
De nos jours, Dehli (Inde) et Islamabad (Pakistan) disent tous deux contrôler le Cachemire. Ce qui n'est pas complètement faux. Il y a ce territoire appelé "administré par les Indiens" et celui "administré par les Pakistanais".
Cachemire Blues
Depuis 30 ans, des dizaines de milliers de vies ont été sacrifiées dans le conflit. L'Inde pointe du doigt le Pakistan prétextant qu'il investit et soutien dans des cellules séparatistes au Cachemire. Ce que le Pakistan nie. L'Inde a créé un drapeau différent du sien pour la région administrée par eux au Cachemire, ce qui avalise une annexion, mais pas 100% entière. Mais qui pourrait aussi suggérer une indépendance.
Cachemire Blues
Le 5 août dernier, la parti Hindou au pouvoir, tel que promis dans son programme, a révoqué le privilège indien des 70 dernières années. Dans le but de le retravailler autrement. Les lignes téléphoniques et les réseaux internet ont tous été déraillés quelques jours avant l'annonce. Les rassemblement publics ont été interdits. Des troupes militaires ont été en mouvement. On a demandé aux touristes d'éviter le cachemire comme destination vacances. Le Pakistant a ramené son ambassadeur chez lui. Deux figures politiques du Cachemire ont été arrêtés. Et placé sous surveillance.
Cachemire Blues
Le Cachemire est à 60% musulman. Ce qui en fait quelque chose qui détonne en Inde. En faisant la seule région où les musulmans sont majoritaires. Le taux de chômage du côté de la région gérée par l'Inde est important et les rivalités militaires ont pris une noire tournure quand un leader militant de 22 ans a été tué dans un affront avec les forces militaires.
Rien n'est ni noir ni blanc. On reste dans le gris. Certains veulent la partition, certains veulent l'Inde, d'autres, le Pakistan.
Cachemire Blues
La Chine, partageant une frontière avec l'Inde, s'en mêle et quand les Chinois s'y mettent, rien ne va plus.
Parlez en à Micheal Kovrig et Micheal Spavor.
Le premier ministre pakistanais a promis d'amener la cause à l'ONU. Et devant la cour criminelle internationale.
Cachemire Blues
Donald Trump a offert son aide pour être médiateur.
Traduction: l'huile a dit au feu, soyez prêts, je m'invite.
Rien n'est réglé
Rien ne sera facile à régler.
La diversité c'est joli, mais pas souvent ça unit.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines