Magazine Journal intime

L’héritage des îles Penghu !!

Par Norttw
L’héritage des îles Penghu !!
Le barrage en pierre des Cœurs jumeaux de l’île de Qimei est l’un des nombreux trésors culturels uniques du district insulaire de Penghu.
Aimable crédit du district de PenghuLe district insulaire de Penghu est un véritable joyau de beautés naturelles et d’attractions culturelles.Situé à 50 kilomètres environ de la côte ouest de l’île de Taiwan proprement dite, Penghu s’apprête à connaître une renaissance patrimoniale menée par ses habitants, en collaboration avec le gouvernement central et l’administration locale. Enseignant du secondaire à la retraite, Lin Wen-zhen [林文鎮] est né et a grandi dans cet archipel composé de 90 îles et îlots. Il est un membre passionné du mouvement dédié à la conservation des nombreuses ressources culturelles matérielles et immatérielles caractéristiques du district.
Un projet dont le retraité de 72 ans est particulièrement fier au cours de ses 20 années passées aux premières lignes des efforts de préservation a consisté à reconstruire les barrages à poissons en pierre emblématiques de Penghu et à promouvoir les techniques de construction qui s’y rapportent. « Ces structures ont de profondes implications culturelles et illustrent la relation étroite entre les habitants d’antan et Mère Nature », explique-t-il.
« Elles nous disent aussi que nous devons nous adapter plutôt que de changer l’environnement et montrent la nécessité de réexaminer les pratiques traditionnelles afin de résoudre les problématiques actuelles d’approvisionnement alimentaire. »L’héritage des îles Penghu !!
Les habitants jouent un rôle central dans la préservation des barrages de pierre pour les générations futures. (Aimable crédit du district de Penghu)Préserver la traditionÉtendu sur plus de 127 kilomètres carrés au milieu du détroit de Taiwan, Penghu — également connu sous le nom de Pescadores, qui signifie « pêcheurs » en portugais — est réputé pour ses eaux grouillantes de vie marine. Originellement peuplées seulement de quelques pêcheurs itinérants et d’un assortiment éclectique d’aventuriers et de vagabonds, ces îles ont vu apparaître des communautés plus permanentes au début du 17e siècle après une vague massive de migration en provenance de Chine.
Étant données les conditions très défavorables à la culture des terres sur ces îles venteuses, les nouveaux arrivants se sont tournés vers la mer pour leur subsistance. Ils ont entrepris de construire d’ingénieux barrages dans les bas-fonds marins grâce aux pierres de basalte et de cobalt présentes en abondance à Penghu. A marée haute, les poissons nagent entre les structures semblables à des bassins, pour s’y retrouver piégés une fois la marée redescendue. Près de 600 barrages subsistent aujourd’hui, les plus anciens ayant probablement plus de 300 ans.L’héritage des îles Penghu !!
Plusieurs bâtisses centenaires construites dans le style classique du sud du Fujian composent la résidence traditionnelle Erkan, dans la commune de Xiyu. (Aimable crédit du district de Penghu)Des mesures visant à préserver ces structures ont été mises en place depuis plusieurs années par les administrations centrales et locales. En 2009, le ministère de la Culture a identifié le barrage en pierre des Cœurs jumeaux de l’île de Qimei et l’ensemble de barrages en pierre de Jibei, sur l’île éponyme, comme des candidats taiwanais potentiels à la liste du patrimoine universel de l’Unesco. Deux ans plus tôt, le district de Penghu avait désigné ces sites comme paysages culturels dans l’espoir de préserver la culture et l’histoire de la pêche locale.
En plus des barrages à poissons, Penghu bénéficie d’une série de sites historiques préservés parmi lesquels 49 bâtiments et 19 monuments. Les vieilles maisons historiques de Wangan Hua-Zhai et huit autres sites ont été désignés respectivement comme habitats traditionnels majeurs et monuments nationaux par le ministère de la Culture. Le district abrite également deux des 22 réserves naturelles de Taiwan, lesquelles ont été créées dans le cadre de la Loi de préservation du patrimoine culturel. La Réserve naturelle des colonnes basaltiques de Penghu, dans le nord de l’archipel, a été établie en 1992 et la Réserve naturelle des colonnes basaltiques de Nanhai, dans le Sud, a été créée en 2008.
Tseng Hui-shiang [曾慧香], directrice du Bureau des affaires culturelles du district, indique que Penghu est doté d’un riche héritage qui vaut la peine d’être préservé pour les générations futures. « Nous sommes déterminés à protéger et promouvoir les spécificités locales à travers des projets de rénovation, des cours de formation et diverses autres activités. »L’héritage des îles Penghu !!
La vieille rue Zhongyang de Magong. (Photo : Chin Hung-hao / MOFA)Des richesses culturellesSelon Tseng Hui-shiang, le paysage culturel du district est constitué de bâtiments historiques, d’infrastructures militaires, de musées, de barrages à poissons en pierre, de temples, mais aussi de chants populaires, de festivals religieux et d’artisanats traditionnels utilisés dans la décoration des temples. Récemment, des édifices significatifs comme le village de Duxingshi, la forteresse Jinguitou, le temple Tianhou et les vieilles maisons historiques de Wangan Hua-Zhai ont été rénovés et ouverts au public.
Le bureau accorde une grande importance à la promotion de la culture relative aux champs de bataille de Penghu en restaurant les installations et les villages militaires. Il est parvenu à négocier avec le ministère de la Défense afin de que celui-ci libère de nombreuses installations et les mette à disposition des visiteurs.
C’est le cas par exemple de la forteresse Jinguitou, dans la ville de Magong. Construite en 1887, pendant la dynastie Qing (1644-1911), l’édifice a été classé en 2001 comme monument national et a commencé à accueillir ses premiers visiteurs en avril 2017. Un autre exemple est le village de Duxingshi, qui comprend un ensemble de dortoirs construits pour les officiers militaires pendant la période coloniale japonaise (1845-1945). Il fut le premier équipement militaire de Taiwan et de ses îles périphériques à être occupé par une garnison chinoise le 25 octobre 1945, date officielle à laquelle la République de Chine a pris le contrôle de Taiwan, après la capitulation japonaise. Le village a été partiellement ouvert au public à la suite de rénovations en août 2015.L’héritage des îles Penghu !!
Les attrayants toits décorés sont un trait distinctif des temples de Penghu. (Photo : Chin Hung-hao / MOFA)De la passion et des projetsPierre Yang [楊仁江], architecte et professeur associé à l’Institut universitaire d’architecture et d’héritage culturel de l’Université nationale des arts de Taipei, a participé à quelques 50 projets de restauration de sites historiques à travers Taiwan et ses îles périphériques. Le dernier projet en date, qui a duré deux ans, était le Parc culturel de la forteresse Jinguitou.
« Sur le plan architectural, culturel et historique, Penghu est une aubaine en termes de propriétés patrimoniales, explique-t-il. Certaines des vieilles installations militaires sont restées intactes jusqu’à ce jour et témoignent de l’ancien statut du district comme maillon clé pour la défense stratégique du pays. »
D’après Pierre Yang, réaménager d’anciens édifices qui tombaient en ruine procure un véritable sentiment d’accomplissement. « La plupart des architectes aiment partir de zéro mais je préfère redonner vie à des bâtiments historiques et rendre service à la société par la même occasion », indique-t-il.
Cette approche est également présente dans la stratégie du Bureau des affaires culturelles pour la promotion des ressources maritimes et des traditions du district, affirme Tseng Hui-shiang. « La relation de Penghu avec la mer a profondément marqué son histoire, faisant de la protection des ressources culturelles et de l’environnement marin une préoccupation essentielle pour tracer la voie du développement durable du secteur touristique local. »L’héritage des îles Penghu !!
Une illustration mettant en avant certains sites emblématiques du district. (Illustration : Kao Shun-hui)Tseng Hui-shiang précise qu’on retrouve parmi les activités les plus populaires auprès des visiteurs de Penghu les ateliers sur les techniques de pêche traditionnelles et modernes, les excursions vers les différents îlots de l’archipel où se trouvent des plages et des eaux immaculées, et les visites des établissements culturels comme le Musée des ressources océaniques de Penghu et le Musée vivant de Penghu, tous deux situés à Magong.
Les collections du Musée des ressources océaniques sont constituées d’œuvres d’art, d’images, de modèles de bateau, de répliques de créatures marines et d’anciens équipements de pêche. Le Musée vivant de Penghu expose de son côté des documents d’archives, des objets anciens, des photos historiques et des vitrines interactives. « Cela peut aider les visiteurs à mieux comprendre la culture, l’écologie et l’histoire locales, ainsi que l’importance de la conservation marine, d’une façon qui est à la fois éducative et divertissante », ajoute-elle.Une perspective internationaleUn autre domaine d’intérêt en lien avec le tourisme consiste pour l’administration du district à renforcer son rôle dans le Club des plus belles baies du monde, un groupement de 40 baies présentes dans 25 pays et territoires qui s’engage à « sauvegarder l’héritage naturel des baies, préserver leur identité, respecter le mode de vie et les traditions de ceux qui y habitent, tout en assurant un développement économique compatible avec ces engagements ».
Depuis qu’il a rejoint cette organisation soutenue par l’UNESCO en 2012, Penghu a été régulièrement représenté lors des réunions du club relatives aux nouvelles tendances en matière de conservation du patrimoine et de gestion du milieu marin. En outre, le district a accueilli la réunion annuelle du club en octobre 2018, une occasion précieuse de renforcer le rayonnement international et les références touristiques de l’archipel.L’héritage des îles Penghu !!
Les dépôts de munition aux murs recouverts de cuivre de la commune de Xiyu sont en rénovation et devraient ouvrir prochainement au public. (Aimable crédit du district de Penghu)En mettant un coup de projecteur sur les avantages naturels de Penghu, l’administration locale espère attirer de plus nombreux visiteurs locaux et internationaux et donner à ses habitants de toujours comme Chen Ying-jun [陳英俊] l’opportunité de contribuer au développement de l’attractivité du district en tant que destination de « voyage lent ».
Tout comme Lin Wen-zhen, cet historien de l’architecture, auteur et marchand de matériaux de construction aujourd’hui âgé de 63 ans a passé 20 ans de sa vie à conserver le patrimoine culturel de Penghu. « Les remarquables attraits de Penghu en disent long sur la richesse de la culture et de l’histoire du district. C’est pourquoi, au nom de l’art et de l’éducation, tous les efforts doivent être entrepris afin de préserver ce que nous avons et soutenir une revitalisation urbaine responsable. »
Selon Chen Ying-jun, les dépôts de munition, les forteresses, les phares et les tunnels souterrains du district, construits pendant les périodes de gouvernance de la dynastie Qing, de l’empire japonais et de la République de Chine, ont une valeur historique notable. Les dépôts de munition aux murs recouverts de cuivre construits 83 ans plus tôt dans la commune de Xiyu sont parmi ses sites préférés. Tous deux en rénovation, ils devraient prochainement être accessibles aux touristes.
La multitude de temples présents à Penghu est une autre source de fascination et de fierté pour Chen Ying-jun. « Ils font partie intégrante de la vie des habitants du coin, surtout les marins qui viennent y prier pour leur sécurité en mer », explique-t-il.L’héritage des îles Penghu !!
Une installation présente les visages souriants des habitants dans le hall d’entrée du Musée vivant de Penghu. (Photo : Chin Hung-hao / MOFA)Le temple Tianhou de Magong est l’un des plus anciens temples de Matsu — la déesse de la mer — du district et de Taiwan en général. Construit en 1604 à l’époque de la dynastie Ming (1368-1644), l’édifice de style traditionnel avec ses sculptures murales, ses piliers et son toit décorés, a été désigné monument national en 1983.
« L’abondance de vues magnifiques et de bâtiments historiques font de ce district une destination touristique idéale, indique Chen Ying-jun. Il existe peu de lieux dans le monde où un visiteur peut, en une journée, trouver un cadre naturel offrant un tel régal pour les yeux tout en immergeant son esprit dans un héritage culturel aussi profondément enraciné. »L’héritage des îles Penghu !!
La vie secrète des écosystèmes coralliens est dévoilée au Musée des ressources océaniques de Penghu. (Photo : Chin Hung-hao / MOFA)L’héritage des îles Penghu !!
L’archipel accueille près de 200 temples qui jouent un rôle important dans la vie quotidienne des habitants. (Aimable crédit du district de Penghu)
  • Sources Taiwan Info !! 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Norttw 92 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte