Magazine Culture

Dexter Goldberg Trio Pianissimo au Sunside

Publié le 18 août 2019 par Assurbanipal

Festival Pianissimo

Paris. Le Sunside.

Jeudi 15 août 2019. 21h

Dexter Goldberg: piano, compositions

Bertrand Beruard: contrebasse

Kevin Lucchetti: batterie

Lectrices piano, lecteurs forte, je vous ai déjà chanté les louanges du jeune pianiste et compositeur français Dexter Goldberg en duo avec le trompettiste Robin Mansanti ou avec le saxophoniste Michel Goldberg (le père de Dexter). Me voici maintenant à l'écouter en trio dans le cadre du festival Pianissimo, voué au piano Jazz, tout le mois d'août à Paris au S unside.

Un air léger, rapide pour commencer. Très fluide. Le pianiste commande et ça répond du tac au tac. Le batteur fait vibrer finement les baguettes aux cymbales. De ma place, je ne le vois pas mais l'entends bien. Passage plus doux, en délicatesse. C'est souple, chaud. Ca swingue. Des passages agités et d'autres plus calmes comme un voyage sur le " RER B ". Cf vidéo sous l'article.

" Time remembered " (Bill Evans). Introduction en piano solo. Le thème apparaît mais de manière plus énergique et virile que chez Bill Evans. Le batteur reste aux baguettes. Solo du contrebassiste bien soutenu par le pianiste et le batteur aux baguettes.

Le contrebassiste garde la main pour introduire le morceau en solo. Ca commence en douceur. Le pianiste s'ajoute délivrant quelques notes choisies avec soin.. Le trio démarre sur un ton bien plus énergique. Presque rock'n roll. Kevin Lucchetti martèle sèchement. L'instant suivant, c'est devenu poétique, rêveur, évanescent. Ces jeunes gens aiment varier les plaisirs dans un même morceau. Tant mieux pour leurs auditeurs. " Nirvana " (?).

Solo de Kevin Lucchetti. En faisant rouler les tambours sous les maillets d'après ce que j'ouïs. Le pianiste fait décoller la musique. Dialogue percutant et subtil entre piano et batterie. La contrebasse vient ajouter son impulsion. Musique hachée puis fluide l'instant suivant. Toujours la joie du changement.

" I'll be OK " (cf extrait audio au dessus de cet article). Une ballade . Le public est OK lui aussi. Solo de piano en intro. Romantique à souhait. Le batteur aux balais fait ronronner l'instrument comme il faut. Petites trilles bien placées du piano. La musique bondit comme une balle du pianiste au batteur en passant par le contrebassiste. Le tempo s'accélère, se forcit mais toujours en souplesse. La vibration reste bonne.

Une nouvelle composition. " 25.8 ". Je suppose qu'il s'agit d'une date plutôt que d'un tempo oud'une organisation du temps de travail. Démarrage en trio. Belle vague commune. Toujours en douceur, en souplesse.

PAUSE

La musique est fort agréable. Nous sommes un jour férié, il n'est pas tard et il reste deux sets gagnants pour jouer la partie au complet. Sauf que j'ai fait une bonne séance de sport le matin et je m'endors déjà, bercé par la musique du trio de Dexter Golberg. Pour moi, le concert finit donc ici.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Assurbanipal 3096 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines