Magazine Culture

Un été 2019 coloré à La Route du Rock

Publié le 07 septembre 2019 par Efflorescenceculturelle
Un été 2019 coloré à La Route du Rock

Cette année encore, La Route du Rock a su proposer une programmation qui le caractérise et le différencie de l'ensemble des festivals de l'été : 100% de musiques indépendantes, toujours programmées avec une passion toujours intacte.

Pour la première soirée de La Route du Rock, jeudi 15 août, de belles têtes d'affiches étaient attendues : Idles, Stereolab et Jon Hopkins et notamment l'australien Tame Impala. Les mises en scènes sont hypnotiques et lumineuses, un dialogue entre art musical et numérique.

La plage de Saint-Malo city

Vaisseau de pierre sur l'embouchure de la Rance, Saint-Malo en Bretagne, dresse fièrement ses remparts au-dessus de ses plages et son port. Les façade et tours émergeant des fortifications donnent à la ville sa silhouette unique. Pour aborder la cité malouine, le chemin de ronde offre des vues imprenables. Le cadre de la côte d'Émeraude a des avantages que le festival a su exploiter.

Les festivaliers

Direction le village de Saint-Père, à quelques minutes en voiture de Saint-Malo. C'est ici que se déroule le festival. Chaque année on retrouve les mêmes habitués. La Route du Rock a des allures de colonie de vacances, un public connaisseur et une ambiance survoltée. Ce jeudi 15 août au soir, le public était très très très nombreux : des files d'attentes à l'entrée du festival, aux bars et stands... On espère, l'année prochaine, des solutions pour les réduire.

IDLES

Premier concert de cette édition : Idles. Le groupe anglo-saxon de punk-rock a fait entendre sa voix et son énergie. En 2017, Idles avait été l'une des révélations du festival avec son concert inoubliable, totalement fou et jubilatoire. Depuis, le groupe de Bristol a acquis le statut de chef de file incontestable du renouveau punk outre-Manche. Ils ont fait la traversée jusqu'à la cité corsaire.

STEREOLAB

Nous retrouvons ensuite Stereolab. Fondé à Londres au début des 90's par Læticia Sadier et Tim Gore, le groupe est rapidement devenu un groupe culte et vénéré. En une dizaine d'albums indispensables, la formation franco-anglaise a créé une œuvre infiniment précieuse. Après dix ans d'inactivité, le groupe s'est décidé à rééditer sa discographie et à remonter sur scène : son concert à Saint-Malo sera la seule date en France cet été.

TAME IMPALA

Révélé par " Innerspeaker " en 2010, Tame Impala est devenu en moins d'une décénie l'un des groupes les plus excitants de l'indie rock. En 2019, il est invité au gigantesque festival Coachella en Californie, signe d'une renommée mondiale. Ce jeudi soir, unique date en France de l'été, le groupe a servi un show grandiose sur le plan musical et visuel. On en a eu plein les yeux.

JON HOPKINS

Le DJ britannique a succédé à Tame Impala. Figure essentielle de la scène électronique, Jon Hopkins (qui a fêté ses 40 ans sur la scène de La Route du Rock) donne tout son sens à l'expression IDM (Intelligent Dance Music). Aussi cérébrale que charnelle, sa musique convoque autant la tête que les jambes. Ses compositions aux structures complexes échappent pourtant à toute rigidité pour se révéler envoûtantes et hypnotiques. Influencé par sa pratique quotidienne de la méditation, Jon Hopkins poursuit sa quête de spiritualité sur son dernier album " Singularity ".


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Efflorescenceculturelle 5582 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines