Magazine Culture

Mon coloc’ d’enfer T02 de Keiko Iwashita

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Mon coloc’ d’enfer T02 de Keiko Iwashita

Miko, lycéenne, se retrouve à faire de la colocation dans la maison de son oncle loin de ses parents. Grâce à l'aide de tous, elle s'habitue rapidement à la vie en autonomie. Même Matsunaga, qui l'impressionnait beaucoup au départ, finit par la toucher par sa gentillesse au point de conquérir son cœur.

Un soir, alors qu'ils sont tous les deux en train de préparer des takoyaki* (boulette fourrée au poulpe), Matsunaga embrasse Miko par accident. Bouleversée, elle finit même par lui faire une déclaration d'amour !

Bienvenue dans le deuxième épisode de cette joyeuse colocation où une lycéenne a le cœur qui bat pour un homme plus âgé qu'elle !

J'adore les dessins, j'adore l'histoire, très mignonne et pourtant pas mal complexe également. Miko avoue son amour pour Matsunaga qui est bien plus âgé qu'elle. Elle n'a que 17 ans, elle est lycéenne alors que lui-même travaille et en a dix de plus ! D'ailleurs, le jeune homme ne prend pas sa déclaration au sérieux, ou peut-être que si justement. Toutefois, sa manière de se comporter avec elle peut nous laisser perplexe et nous faire supposer bien des choses. Tout comme cette pauvre Miko qui parfois ne sait plus que croire.

Dans ce nouvel opus, nous allons faire la connaissance de la maman de Miko qui va être juste avec sa fille et la rappeler à l'ordre, car ses résultats scolaires ne sont pas au top. Pour ne pas que Miko soit obligée de les quitter tout de suite, nos joyeux colocataires vont tout faire pour aider la lycéenne et se montrer responsables allant jusqu'à lui imposer un couvre-feu. Matsunaga est le plus virulent d'entre eux et sa réponse quand on lui fait remarquer qu'il en fait beaucoup pour la jeune fille est qu'il la voit comme sa petite sœur...

Ou pas.

Même si on sait bien qu' une histoire d'amour entre eux est pour le moment proscrite, on ne peut s'empêcher de se demander si, quand même... Malgré tout. Miko quant à elle, semble bien plus raisonnable que moi et tente de se changer les idées en fréquentant les jeunes de son âge tout en respectant le couvre-feu. Là encore la fin de ce deuxième tome nous réserve quelques surprises de taille.

Bref, ce petit shôjo est une jolie pépite qui n'attend que de se dévoiler à vous avec des personnages aussi adorables qu'attachants, des thématiques actuelles tout en nous offrant une narration emplie de bienveillance ! J'adore et j'ai hâte de lire la suite 😊

Mon coloc’ d’enfer T02 de Keiko IwashitaOn aime : L'histoire - Les personnages - Les dessins - L'ambiance bienveillante qui s'y dégage.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines