Magazine Cinéma

Slipknot – We Are Not Your Kind

Par Darkstein
Slipknot – We Are Not Your Kind

Alors, que vaut ce 6 / 7e opus (si on compte Mate/Feed/Kill/Repeat) après les déboires business Chris Fehn You’re Fired » et les moqueries sur le nouveau masque de Corey Taylor style Fantôme de l’Opéra raté, pourtant créé par la légende Tom Savini, maître des effets spéciaux d’horreur ?

Et bien, le groupe n’a pas à rougir des titres pondus pour cet album, même si les lignes mélodiques se font plus présentes (influence de Corey / Stone Sour ?)

Les interludes instrumentaux (ou pas : « Insert Coin », « Death because of Death », « What’s Next ») font penser à ceux présents sur Issues de Korn. Les titres se suivent et ne se ressemblent pas (« Unsainted » et son choeur féminin, « Birth of the Cruel » et son intro percussions qui n’est pas sans rappeler « Prosthetics » si ma mémoire est bonne, « Nero Forte », « Critical Darling » et leurs refrains chantés…

Mention spéciale pour le riff entêtant de « Nero Forte » et pour l’ambiance pesante de « A Liar’s Funeral ». La ballade « Spiders » quant à elle n’a rien à voir avec le titre du même nom de System of a Down. Par contre grosse interrogation sur le mixage des titres qui clôturent l’album (« Not Long for this World » et « Solway Firth »), on dirait des bonus track, voire des démos.

Bref, un album différent, intéressant, aventureux dirait-on, à confirmer sur scène le 02/02/20 !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Darkstein 120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte