Magazine Cinéma

Portrait de la jeune fille en feu

Par Marymalo

Portrait de la jeune fille en feu Un film glaçant et ennuyeux ou féminisme rime nécessairement avec saphisme .. Céline Sciamma a pourtant été primée à Cannes pour ce film encensé par la critique et on la connait capable du meilleur, notamment avec Quand j'avais 17 ans !
Bien sûr la peinture est une histoire de regards croisés mais ici on étouffe dans ce gynécée de 4 femmes au sein d'une île bretonne ( j 'espérais Belle Ile, mais c'est plus probablement la côte sauvage de Quiberon) où le visage d'Adèle Haenel est omniprésent ; trop âgée pour le rôle elle y interprète cette jeune fille en colère que l'on sort du couvent ( où elle aurait aimer rester pour y écouter de beaux chants et de l'orgue) pour l'obliger à épouser le promis milanais de sa sœur qui s'est suicidée car c'est la seule chance pour sa mère cloîtrée dans son château breton glacial de retrouver le plaisir de la ville italienne de sa jeunesse....
Fuyez ce cinéma là pour profiter d'une expo de ..peinture ou écouter Vivaldi chez vous!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marymalo 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines