Magazine Culture

La lamproie

Publié le 11 octobre 2019 par Bastienb
  • -Dis donc maman, tu ne trouve pas que monsieur M****n ressemble à une lamproie ?
  • -Une quoi ?
  • -(pas de réponse)… Une lamproie.
  • « Ventrebleu, il faut me sortir de ce guêpier » Pensais-je.
  • -Oui, oui, euh… une lampe roi…

Et voilà, j’ai eu l’air bête (devant les enfants, en plus), si vous ne souhaitez pas que ça vous arrive, je vous conseille de lire ce texte, sinon lisez-le quand-même.

Qu’est-ce qu’une lamproie ?

  • La lamproieLa lamproie (Petromyzontidae de son nom scientifique) est l’un des animaux les plus étranges connus ; ce n’est pas un serpent ni une anguille, bien qu’elles n’aient aucun membre.
  • Sa taille varie de quelques centimètres à un mètre, selon les espèces.
  • Bien que la lamproie soit un poisson, du fait de la présence de nageoires, elle est avant tout une lamproie ; elle ne ressemble un tant soit peu à aucun autres poissons.
  • Elles ne possèdent pas de  mâchoire (cas unique pour un vertébré) mais une bouche ronde dont toute la surface interne est tapissée de dents (voir sur la photo).
  • Elle ne possède que deux nageoires ; la nageoire dorsale et la nageoire caudale.
  • Ses muscles sont également uniques en leur genre, mais trop compliqués pour être décrits ici.
  • C’est également l’une des rarissimes, si ce n’est la seule, espèce animale dont on peut rencontrer, en plus des individus mâles et femelles, des individus asexués, nés ainsi, la cause de cette bizarrerie est inconnue.

Bon appétit les lamproies

Les lamproies avant l’âge adulte se nourrissent j’ai faim moi aussi en filtrant l’eau et en récupérant le phytoplancton, à l’âge adulte, la lamproie  devient un ectoparasite hématophage (exception faite de la lamproie de planer qui se nourrit d’algues et de plancton toute sa vie) ; elles s’accrochent à un poisson avec leur bouche en ventouse, puis percent leur peau avec leurs dents, et sucent leur sang jusque à la mort de j’ai plus faim moi non plus leur « hôte », puis en trouvent un autre (c’est horrible, c’est de ces affreuses bestioles dont il faudrait avoir peur, pas des chauves-souris ou des couleuvres).

Reproduction, croissance et mort

Les lamproies adultes mâles et femelles, à une période que mes sources ne précisent pas, quittent la mer pour remonter les rivières, elles cessent de s’alimenter à ce moment,  guidées par des phéromones lâchées par des larves nées les années précédentes (les larves passent deux à dix-sept ans -selon les sources- en eau douce), elles peuvent traverser des barrages ou des cascades, parfois en grimpant sur des rochers hors de l’eau (elles peuvent survivre longtemps hors de l’eau) ou en s’accrochant à des aloses si elles sont incapables de franchir l’obstacle par leurs propres moyens. Une fois arrivées à destination, les lamproies se regroupent et construisent un nid ou elles pondront leurs œufs puis les abandonneront. Après leur naissance les larves trouvent un lieu de faible courant où elles creusent un trou dans lequel elles habiteront jusque à leur maturité. Après avoir pondu la plupart des lamproies (mâles et femelles, si j’en crois mes sources ) meurent, selon certain éminents scientifiques (dans la mesure où on peut être éminent en étudiant des lamproies), le décès est génétiquement programmé, et c’est pour cette raison que les lamproies cessent de s’alimenter.

Bon, j’ai fini, une dernière anecdote pour la route, le roi Henry Ier d’Angleterre est mort  le 1er décembre 1135 à Lyons-la-Forêt, des suites d’une indigestion de lamproies grillées.

Alors bon appétit, vous n’êtes pas obligés de mettre de la lamproie dans votre potage !

L’article La lamproie est apparu en premier sur Culture générale.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bastienb 57544 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine