Magazine Culture

Ana Vidal Egea – Femmes seules

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Ana Vidal Egea – Femmes seulesUne femme seule n’est pas une femme triste,
elle n’est pas, bien au contraire, une femme vaincue
tel un caroubier fauché par la tempête.

Une femme seule n’est pas un être marginal,
ni malade, ni dépressif, ni faible, ni vulnérable,
cela n’a rien à voir avec la laideur ou la pauvreté.

Une femme seule est une femme seule,
une femme seule est une femme libre.

*

Mujeres solas

Una mujer sola no es una mujer triste,
no es, ni mucho menos, una mujer derrotada
como un algarrobo tumbado tras la tormenta.

Una mujer sola no es un ser marginal,
ni enfermo, ni depresivo, ni débil, ni indefenso,
no tiene nada que ver con la fealdad ni la pobreza.

Una mujer sola es una mujer sola,
una mujer sola es una mujer libre.

***

Ana Vidal Egea (née à Dolores de Pacheco, Murcia, España, 1984)Todo este espacio (PUZ, 2019) – Traduit de l’espagnol par Stéphane Chabrières.

Découvert ici


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines