Magazine Culture

L’Europe introuvable : « On attendait Érasme, c’est M. Moscovici qui est arrivé. »

Par Marcalpozzo
L’Europe introuvable : « On attendait Érasme, c’est M. Moscovici qui est arrivé. »

Régis Debray, dont j’apprécie particulièrement la verve et le franc parler, cette lucidité intelligente aussi, qu’il pose sur les idoles de notre époque, montre dans un petit « Tract » écrit au vitriol, cinglant et sans concessions que l’Europe, notre belle Europe, notre chère Europe, notre délicieuse Europe est une « idée défunte ». Cette Europe fantôme (clin d’œil à l’Afrique fantôme de Michel Leiris) à beau continuer de parader, de plastronner, de poser, de pontifier, de tenter par tous les subterfuges de se survivre à elle-même, rien n’y fera visiblement. Elle est destinée à n’être qu’une utopie agonisante. Mais le poète amoureux du Vieux Continent Paul Valéry, ne disait-il pas déjà en 1945 : « L’Europe est finie » ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marcalpozzo 8422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines