Magazine Beaux Arts

Exposition «Impermanence des choses» Sarah Malan Florence Vasseur

Publié le 19 octobre 2019 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

Du 25 octobre au 17 novembre 2019 - Vernissage vendredi 25 octobre à 18h30

www.maumu.fr

"Impermanence des choses" Sarah Malan

Vernissage vendredi 25 octobre à 18h30 Galerie à l'Âne Bleu

ruelle à l'angle du 19 rue Saint Pierre Marciac, 32230

Sarah Malan peint comme elle respire ; on l'a échappé belle, elle aurait pu mentir...Et si elle mentait comme elle peint il y a de fortes chances qu'elle soit au minimum présidente de la république et là dans quel état serait notre société !

Parce que quand on mélange du bleu et du jaune ça fait du vert, quand elle mélange du bleu et du jaune ça fait...du vert, mais du vert que tu as jamais vu, du vert lumineux, du vert nuancé, du vert vivant que t'as l'impression de voir bouger parce qu'il respire.

Parce que quand on peint un paysage on met un coucher de soleil au fond, quand elle peint un paysage on sent les odeurs : des odeurs de mer, des odeurs de sable, des odeurs de nuages, d'électricité, de bars, de sueur, de vie.

Parce que quand on fait un portrait ben on fait un portrait, quand elle fait un portrait, elle le cadre n'importe comment, un coup sans tête, un coup sans bras ou avec une seule jambe et même des fois juste la chaussure !

Mais ce corps, cette jambe, cette chaussure tu les as déjà croisés dans un bar fatigué en fin de journée, sur une plage, dans une soirée sous des néons. Elle peint pas, elle raconte nos vies...

Saty

Florence Vasseur

Vernissage samedi 26 octobre à 11 h

Au commencement était le mouvement, l'expansion de la matière, le bouillonnement des particules élémen- taires, tout un monde en devenir ivre d'une frénésie de marche en avant, créative, volontaire. Ainsi pourrait commencer la genèse constitutive de l'œuvre de Florence VASSEUR.

Mais il faut à la matière pour qu'elle s'ordonne un souffle de vie, un esprit organisateur, un grand architecte afin de donner du sens et de l'équi- libre. C'est à cette tâche que notre artiste s'attelle, théâtralisant les scènes, positionnant les personnages dans des postures compassionnelles.

Les êtres qui parsèment les œuvres de Florence sont des cheminants en mal de contact, des errants figés scrutant une invisible réalité. Dans ces toiles inondées par l'empathie, deux mondes se côtoient, se rencontrent, se fécondent.

La plupart du temps, un personnage central entouré, choyé, se retrouve l'objet d'une bienveillance orchestrée. Les mains effleurent, couvent, réchauffent, ap- portent soutien et réconfort. Il y a de la transmission de flux positif, un partage d'un cheminement commun, l'évidence d'un destin qui nous réunie. Les yeux doutent, aspirent à un ailleurs improbable.

Les regards fixes, perdus nous renvoient à nos propres doutes et nous poussent irrémédiablement à l'introspection. Peintre de l'errance et de l'altérité, inscrite dans le mouvement, peintre de l'espoir et d'un nouveau départ, Florence VASSEUR prend un malin plaisir à réécrire nos lignes de vies chaotiques, à redessiner les contours de nos possibilités futures.

Elle excelle dans son rôle de passeuse de monde, orchestrant avec brio la dramaturgie de toute existence humaine. Plonger notre regard dans ses toiles, c'est mettre à nu nos plaies béantes et vivifiantes, c'est s'immerger en nous mêmes à la recherche de ce qui constitue notre substantifique moelle.

Pascal VEYSSET-RAPAPORT

Artiste invité par FLORENCE VASSEUR TANI ZAOUI

Tania Zaoui a suivi des études d'arts appliqués, en design textile.

Elle y a vite développé un laboratoire de peaux, de poils et d'écailles dans des matériaux pauvres et parfois périssables comme le papier, la laine, le savon, la pomme de terre....

Ensuite, elle est devenu cuisinière, pâtissière, designer culinaire pour la presse et l'édition. Elle a enseigné.

En cachette, elle reprit dessin et sculpture.

Maintenant, elle s'appelle "Païen", son travail s'affirme dans le sauvage et l intrigant, le drôle parfois...

Face aux matières vivantes et guidée par ses doigts, elle raconte les chimères qu'elle y voient.

Ici sont présentés des animaux, des monstres, des masques d'ethnies qui n'existent pas mais que l'on reconnaît parfois.

Château de MauMusson 32400 Maumusson-Laguian Tél: 06.47.50.72.55

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34619 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte