Magazine Cinéma

Nicolas Fraissinet "Des Etoiles dans les Yeux"

Par Gjouin @GilbertJouin

Nicolas Fraissinet Editions Belfond
Roman288 pages. 18 €Paru le 10 octobre 2019
Présentation : « Je m’appelle Eliott. J’ai 25 ans… Je l’ai appris aujourd’hui : je serai aveugle dans 15 jours ».Il ne reste que quelques jours à Eliott pour voir le monde et les personnes qu’il aime. Il se lance alors dans une quête effrénée pour recueillir des regards qui traduisent la profondeur de l’âme, de ceux qui s’emplissent d’étoiles.Avant que l’obscurité ne vienne, Eliott ouvre les portes d’un monde nouveau, aussi bouleversant qu’inattendu…
Mon avis : Ce roman est totalement à l’image de Nicolas Fraissinet, auteur-compositeur-interprète ; c’est-à-dire élégant et raffiné. On y retrouve ses grandes qualités d’auteur.Chez Nicolas Fraissinet, le choix des mots est particulièrement étudié. Il utilise un vocabulaire riche, descriptif et soigné ; son écriture, qui abonde en images fortes, permet au lecteur de se glisser et de se mouvoir concrètement dans son univers. Lorsqu’on se sent à l’aise dans un décor dessiné avec précision, il est bien plus facile de s’attarder sur la psychologie du héros, sur ses sentiments et sensations et sur les caractères des différents personnages qui gravitent autour de lui.Nicolas Fraissinet
Ce conte initiatique en forme de parcours fléché est un habile cocktail de réalisme et de poésie avec un zeste d’ésotérisme. Il s’en dégage beaucoup d’amour, filial, fraternel, amical. Eliott s’intéresse aux autres autant qu’à lui-même. Il a le bonheur et la chance – mais celà est dû évidemment à sa personnalité attachante – de posséder une garde rapprochée composée uniquement de belles personnes. Ça l’aide grandement à analyser l’inéluctable dégradation de sa vue et, partant, à accepter sa prochaine cécité.Mais il est également amené à subir des événements qui le dépassent parce qu’irrationnels. Si bien qu’il est confronté à des situations extrêmes comme l’ostracisme et la haine ce ceux qui, parce qu’ils ne comprennent pas et qu’ils ont peur, se montrent d’office hostiles à ceux qui, malgré eux, font partie des Elus…Nicolas Fraissinet
Il y a ainsi différents niveaux de lecture dans Des étoiles plein les yeux. Plusieurs mondes s’entrecroisent et cohabitent donnant une dimension à la fois terre-à-terre et spirituelle. Les deux mots qui reviennent le plus souvent – ce n’est bien sûr pas anodin – sont « yeux » et « regard ». Quant aux mots-clés qui affleurent au fur et à mesure de notre lecture, ce sont la tendresse, l’harmonie et la beauté… et le chiffre 7. Pour Eliott, le salut ne peut résider que dans l’art et la création. Ici, c’est la sculpture, là c’est la musique et la chanson.
Plus j’avançais dans ma lecture, plus je pensais à Boris Vian. C’était de plus en plus frappant. Nicolas Fraissinet aurait pu baptiser son roman « L’écume des nuits »…

Gilbert "Critikator" Jouin


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gjouin 18712 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines