Magazine Cinéma

[Dossier] Emma Stone en 7 rôles marquants

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Dossier] Emma Stone en 7 rôles marquants

Partager la publication "[Dossier] Emma Stone en 7 rôles marquants"

Révélation des années 2000, Emma Stone n’a jamais eu de cesse, depuis ses débuts, de s’imposer de nouveaux défis en incarnant des personnages puissants et concernés, sans s’interdire, de temps à autre, quelques récréations. Alors qu’on la retrouve justement dans Zombieland 2 cette année, retour sur ses 7 rôles les plus marquants au cinéma…

Supergrave (Greg Mottola, 2007)

C’est après avoir fait ses armes à la télévision, dans des séries comme Medium, Malcolm, Lucky Louie ou Drive, qu’Emma Stone débarque sur grand écran et donne la réplique à Jonah Hill et Michael Cera dans Supergrave, l’une des meilleures comédies des années 2000. Parfaite dans la peau d’une lycéenne pour laquelle le personnage de Jonah Hill éprouve des sentiments, elle parvient à s’imposer grâce à son charisme et à son talent naturel pour la comédie. Une superbe entrée en matière…

Emma-Stone-Supergrave

Bienvenue à Zombieland (Ruben Fleischer, 2009)

Déjà remarquable en bassiste taciturne dans The Rocker, Emma Stone devient carrément une dure à cuire dans le jubilatoire Bienvenue à Zombieland. Là encore très charismatique, elle envoie valser le cliché poussiéreux et sexiste de la jeune fille à protéger dans un monde à la dérive et prend elle-même les armes, aux côtés d’Abigail Breslin, pour massacrer du zombie. Même si la fin du film rentre quand même un peu dans le rang… Pas de quoi entamer le plaisir que procure Zombieland néanmoins.

Emma-Stone-Zombieland

Easy Girl (Will Gluck, 2010)

Peut-être le film le plus méconnu de ce listing. Une comédie en forme d’adaptation moderne et détournée de La Lettre Écarlate, qui s’avère aussi pertinente que drôle. Le genre de comédie qui en dit plus sur son époque et sur son sujet que bien des films dit sérieux. Un film qu’Emma Stone porte sur ses épaules sans jamais faillir.

Emma-Stone-Easy-Girl

Crazy, Stupid, Love (Glenn Ficarra, 2011)

Une comédie romantique chorale et originale portée par une escouade d’acteurs au top de leur forme. Emma Stone quant à elle, offre à sa jeune filmographie un nouveau rôle emblématique, donnant ici la réplique à Ryan Gosling. Un acteur qu’elle retrouvera quelques années plus tard dans…

Emma-Stone-Crazy-Stupid-Love

La La Land (Damien Chazelle, 2016)

Comédie musicale enchanteresse et galvanisante, La La Land ressuscite l’esprit du Hollywood d’antan à travers la romance d’une actrice en devenir et d’un pianiste de jazz. À nouveau face à Ryan Gosling, Emma Stone explose dans un rôle qu’elle maîtrise à la perfection. Sa performance étant grandement responsable de l’extraordinaire réussite de l’ensemble. Probablement le rôle qui a véritablement entériné le statut de star de l’actrice.

Notre critique

Emma-Stone-La-La-Land

Battle of the Sexes (Jonathan Dayton, Valerie Faris, 2017)

Loin de se reposer sur ses lauriers, Emma Stone incarne ici la célèbre joueuse de tennis et militante Billie Jean King à laquelle elle rend magnifiquement hommage.

Notre critique

Emma-Stone-battle-of-the-sexes

La Favorite (Yórgos Lánthimos, 2019)

Peut-être son plus grand rôle à ce jour. Celui d’une jeune femme ambitieuse, bien décidée à s’imposer auprès de la reine dans l’Angleterre du début du XVIIIème. Opposée à Rachel Weisz, face à Olivia Colman, Emma Stone ne se démonte pas et contribue largement à donner son rythme au film, incarnant son impertinence et son caractère somme toute à contre-courant. Emma Stone qui a donc enchaîné La La Land, Battle of the Sexes et La Favorite. Balèze !

Notre critique

Emma-Stone-The Favourite

@ Gilles Rolland


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines