Magazine Concerts & Festivals

Girl Band - Fontaines D.C. au Botanique - Bruxelles, le 7 novembre 2019

Publié le 10 novembre 2019 par Concerts-Review
Girl Band - Fontaines D.C. au Botanique - Bruxelles, le 7 novembre 2019

Girl Band - Fontaines D.C. au Botanique - Bruxelles, le 7 novembre 2019

Florian Hexagen était à l'Orangerie

GIRL FUCKING BAND

Quand j'ai vu débarquer Dara Kiely hier soir sur scène, cantonné que j'étais dans les tous premiers rangs, je me suis d'emblée dit " putain, je savais qu'il avait pris cher le pauvre, mais là, ça s'annonce vraiment, vraiment dur... ".

Dépression, prise de poids sévère, yeux dans le vide, un (très) léger rictus dessiné sur un visage bouffi pas rasé, le leader de Girl Band semble bien mal en point par rapport à il y a trois ans, où il nous apparaissait encore, malgré ses troubles déjà, comme un jeune front man élancé sûr de sa force.

La musique en guise de thérapie, à travers la sortie de l'incroyable " The Talkies " cet automne, qui n'en finit pas de nous révéler sa profondeur au fil des écoutes, suivie of course de la tournée pour le promouvoir auprès d'un public qui n'en pouvait plus d'attendre leur retour, est-ce donc par-là que la rédemption peut passer, ou bien est-ce trop en demander au quatrième art ?

La réponse, on ne l'aura pas en ce qui concerne Dara, en tous cas pas tout de suite.

En revanche, pour nous, spectateurs avertis dans la fosse aux premières loges, on s'est ramassé une prestation XXL qui nous a purifié encore plus qu'on ne s'y attendait.

Je ne sais pas si cela a fait une différence, mais la présence en masse d'Irishs et de Brits hier a clairement apporté une dimension " on joue à la maison " qui était juste idéale pour mettre Dara et ses potes dans de bonnes conditions, dans un Botanique chauffé donc à blanc.

Dès les premières mesures et un " Pears For Lunch " ultra sec, on comprend qu'on va s'en prendre PLEIN la tronche. Si Dara ne bouge quasiment plus contrairement aux tournées précédentes, le tic qu'il a de toujours tirer sur sa chemise de bûcheron démontre que la vibe intérieure, elle, est toujours bien présente. Un " Fucking Butter " (toujours aussi weirdo) plus tard, et c'est le tube issu de leur second ep qui résonne déjà dans les murs de l'Orangerie, un " Lawman " qui fait d'emblée exploser les compteurs du plaisir et des mouvements de têtes et de bassins.

La transition vers les morceaux de l'immense " The Talkies " est assurée après un " The Last Riddler " bien fou, et s'enchaînent donc ensuite pour la première fois sous nos yeux ébahis et oreilles attentives les " Laggard ", " Salmon Of Knowledge ", " Amygdela ", " Shoulderblades " ou encore " Prefab Castle ", tous exécutés d'une main de maître, tel qu'on se l'imaginait d'un groupe au meilleur de sa forme.

Rendre aussi efficaces sur scène des compos aussi complexes, c'est tout simplement un véritable tour de force auquel Girl Band s'est livré hier soir, pour notre plus grand plaisir.

Et ce n'est pas tout.

La fin du set est tout simplement dantesque, avec un " Why They Hide Their Bodies Under My Garage " méga frénétique et explosif, un " Going Norway " malaisant et intense (vrai faux tube), et, en guise de conclusion, un " Paul " tout simplement sensationnel, acclamé par un public retourné par l'amour de la transe offerte, qui a achevé de transformer les premiers rangs de l'Orangerie en dancefloor atomique type fin du monde (coucou mon tendon d'Achille gauche, je t'ai perdu en cours de route, j'espère te retrouver bientôt, genre ce soir pour Thank au Brass, ce serait cooool, merci pour ta compréhension )

En conclusion, malgré l'appréhension légitime que l'on pouvait avoir pour qui suit un tant soit peu l'actualité du groupe, on est ressorti de leur prestation rincés mais ravis d'avoir pu assister à un vrai grand et beau retour aux affaires.

Cerise sur le gâteau : voir Dara terminer le concert par un grand et sincère sourire à la foule.

J'ai hâte de voir la suite qu'ils nous réservent. Girl Band occupait d'ores et déjà une place importante dans notre panthéon musical personnel, et " The Talkies " et la tournée qui en découle ne change pas la donne, bien au contraire.

Alors ne les ratez pas s'ils passent près de chez vous, s'ils gardent le même état d'esprit, vous allez forcément vous prendre une claque monumentale.

PS: Ah oui sinon c'est vrai, il y avait aussi Fontaines DC en première partie. Quelqu'un se souvient encore de leur concert après la tornade Girl Band...?

Girl Band - Fontaines D.C. au Botanique - Bruxelles, le 7 novembre 2019

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte