Magazine Côté Femmes

Toi & nous

Publié le 10 novembre 2019 par Tatiana @Mme_Oui
il y a maintenant plus d'un an, nous avons décidé qu'il était temps d'offrir un petit frère ou soeur à lily prune. au départ, je voulais des enfants en âge rapproché mais je me suis rendue compte que je souhaitais profiter de lily prune. et en parallèle, j'ai beaucoup lu sur ce mouvement du "no kids pour la planète", je me suis questionnée de ce monde qui part en vrille. et s'il y avait une guerre dans quelques décennies ? j'étais prête à abandonner ce projet du second. quant, je suis tombée enceinte en juin, c'était la joie. cependant, trois prises de sang plus tard, la fatalité était là. la seconde que je vivais. nous sommes partis en juillet loin de la ville, loin de tout. mon cycle est venu et je l'ai assez mal vécu. après tout c'était sûr que cela n'allait pas fonctionné directement. en août, nous avons regardé mes ovulations. mon petit cycle n'est pas arrivé. le petit test était positif. j'ai vérifié deux fois tellement je stressais. j'ai bossé tout août avec la peur de la perdre. comment être efficace alors que je veux aller lentement ? j'ai un peu levé le pied, je l'avoue. ce mois au travail a été assez épuisant. j'avais peur de tout. néanmoins hors de question de confirmer la grossesse par une prise de sang, hors de question de prendre un quelconque rendez-vous avec un gynéco ou sage-femme. j'ai finalement demandé à ma médecin de me prescrire fin août cette fameuse prise de sang. mais je n'étais pas encore prête. je voulais écarter ce risque de fausse couche le plus loin possible. c'est un peu le paradoxe, dans ma tête je me disais "le test urinaire peut se tromper". c'est finalement début septembre que j'ai décidé de faire cette prise de sang, nous sommes allés en famille. pour lily prune, j'allais juste vérifier mes vitamines. j'espérais un taux haut comme lily prune, bizarre de viser les 20 000 unités. pour lily prune, je me souviens être à 25 000. le stress toute la journée jusqu'au moment où je m'arrête en pleine rue en disant à l'amoureux : "mes résultats sont sur le net.", il a direct été voir. dans ma tête c'était : "je veux être à 20 000 min." il ne m'a pas montré directement mes résultats comme s'il voulait me protéger. il me dit que je suis à 40 513... j'ai presque pleuré. puis la réalité de voir en plus petit mon antériorité me rattrape. je pensais être tranquille avec ça. cela prendra plus de temps.
Toi & nouspuis j'ai commencé à vomir tous les matins. j'ai passé des matinées entières aux toilettes. j'ai eu des pertes normales et je flippais tout le temps. je me suis irritée tellement je voulais être sûre que ce n'était pas du sang. au moindre mal au ventre, j'angoisse. et je me suis rendue compte que là, je devais trouver une gynécologue et prendre un rendez-vous. j'ai décidé que cela allait être aussi le plus tard possible. les semaines ont été longues. je n'arrête pas de penser à la fausse couche. mais quand ce fameux rendez-vous assez expéditif est arrivé, je me suis sentie un peu soulagée de te voir et d'entendre ton petit cœur. la gynécologue ne s'est pas rendue compte que c'était important pour nous. ce fut rapide. on est parti avec pleins d'ordonnances. et j'ai commencé à prendre les rendez-vous, faire ce gros bilan sanguin,... voilà où nous en sommes.
entre temps, la maternité m'a rappelé en me disant qu'il fallait qu'ils me voient à tes trois mois. comprenez que mes antécédents sont à risque. je ne peux pas voir ma sage-femme. non un médecin madame. alors là, je me suis replongée dans la littérature d'une grossesse avec cloison utérine. et j'ai eu peur. j'ai presque pleuré. je pensais être soulagée mais pas vraiment. mais finalement, ce premier rendez-vous a plus rassurant.
Toi & nous
trois mois entier de nous, trois mois entier de toi bébé.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tatiana 1475 partages Voir son profil
Voir son blog