Magazine Beaux Arts

"Mapa Wiya", une exposition d'art aborigène à la Menil Collection, Houston, Texas

Publié le 12 novembre 2019 par Artsdaustralie

Mapa Wiya (Your Map's Not Needed):
Australian Aboriginal Art from the Fondation Opale

La Menil Collection (Houston, Texas) propose une très belle exposition des collections de la Fondation Opale, du 13 septembre 2019 au 2 février 2020

L'exposition-événement, Mapa Wiya (Your Map Not Needed) rassemble pour la première fois aux Etats-Unis (Menil Collection, Houston, Texas) plus d'une centaine d'œuvres (toiles et artefacts) de la Fondation Opale (Lens, Suisse), l'une des plus importantes collections privées d'art aborigène.
Le titre " Mapa Wiya", qui signifie " pas de carte " en langue Pitjantjatjara, se réfère à une œuvre récente de l'artiste aborigène Mumu Mike Williams Kunmanara (1952-2019) que l'on peut retrouver dans l'exposition. Le travail de l'artiste s'appuie sur le réemploi d'anciennes cartes officielles et de sacs postaux sur lesquels apparaissent les contours de l'Australie. Par l'ajout de peinture, il en propose une relecture personnelle offrant à voir la superposition d'une approche occidentale et aborigène d'un même territoire.

"Mapa Wiya", une exposition d'art aborigène à la Menil Collection, Houston, TexasMumu Mike Williams Kunmanara, Mapa Wiya, 2017, encre et acrylique sur carte, 59x90 cm, Fondation Opale (Suisse). © Kunmanara (Mumu Mike) Williams. Avec la permission de la Fondation Opale (Lens, Suisse).

Le regard de Mumu Mike Williams nous rappelle l'importance fondamentale du paysage dans la pensée aborigène. Crée par des ancêtres mythiques au Temps du Rêve (le temps de la Création ou Dreamtime), il est à la fois lieu de vie et espace sacré.
Traditionnellement, chaque groupe habitait un territoire précis dont la connaissance à la fois géographique et mythologique se transmettait de génération en génération notamment par le biais des pratiques artistiques (dessin, danse...).
Héritier de ces traditions, l'art aborigène contemporain nous offre encore bien souvent à voir ces territoires ainsi que les mythes qui s'y enracinent.
Ce sont ces notions de paysage et de territoire que l'exposition nous propose d'explorer à travers le travail d'un grand nombre d'artistes aborigènes parmi les plus renommés, comme Emily Kame Kngwarreye (1910-1996) ou encore John Mawurndjul (né en 1952).

Plus d'informations sur le site de la Menil Collection

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Artsdaustralie 2176 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte