Magazine Cinéma

The Breeders – All Nerve

Par Darkstein
The Breeders – All Nerve

The Breeders, c’est un peu comme Portishead. Le nombre d’albums est inversement proportionnel à la qualité de ces derniers. Avec seulement 5 albums à leur actif (dont le second – et le plus connu, The Last Splash date quand même d’il y a 26 ans !) et un hiatus de quasiment 5 ans (pour cause de désintoxications diverses), le combo des soeurs Deal revenait sous le feu des rampes avec le très acclamé Title TK. On les retrouve en 2018 pour ce All Nerve et on se fit « Ouais, avec un titre comme ça, ils vont envoyer du bois ! » Eh bien chers téléspectateurs, modérez vos ardeurs. A l’écoute de la plupart des morceaux de leur discographie, on a l’impression que « Cannonball » est une erreur de parcours, le passage obligé de la vague grunge des mid-90’s. The Breeders c’est de la pop lo-fi minimaliste, tout en retenue. L’album ouvre sur un « Nervous Mary » binaire, suivi d’un « Wait in the Car » plus tendu, presque californien. Le titre phare, « All Nerve » est lui plutôt lénifiant, une petite douceur. On retrouve sur « MetaGoth » un côté Sonic Youth dans sa tension musicale.

« Spacewoman » a des allures de « Roi » (tiré de Last Splash). « Walking with a killer » cache sous sa douceur un coeur froid et dur. « Howl at the Summit » a des accents presque hymniques (si on y rajoutait des choeurs et une ou deux guitares supplémentaires)

« Archangel’s Thunderbird » grave les années 70 sur des tonalités grunge 90’s, ça sent la poussière de la route 66 à bord de la célèbre Chevrolet (pas du logiciel de messagerie). « Dawn: Making an effort » est une berceuse. « Skinhead #2 » a des allures de montagnes russes, on s’attend à ce que ça pète ! Mais non, pas le genre de la maison.

En guise de cerise sur le donut, « Blues at the Acropolis » conserve ce côté glacé et basique. Du Breeders tout craché.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Darkstein 120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte