Magazine Concerts & Festivals

EP - Adam Wood - Hello Again.

Publié le 14 novembre 2019 par Concerts-Review
EP - Adam Wood - Hello Again.

Date officielle de sortie, le 13 décembre chez Freemount Records.

Adam Wood n'est ni de la famille de Roy Wood ( The Move, Electric Light Orchestra, Wizzard), ni le cousin de Jeff, un country singer d'Oklahoma City, oublie Ron, des Stones, la jolie Amy, ou la regrettée Natalie Wood, le jeune homme naît Jérémy Bois du côté d'Aurillac, un des coins les plus froids de France, avec le Doubs.

Tout petit déjà, il savait qu'il ne deviendrait pas député, c'est la musique qui l'intéressai et comme papa avait une solide collection de vinyles, le gamin des bois se lance dans la composition.

Il joue dans quelques groupes locaux et sort quelques plaques en débutant par un EP ( 'A Forest behind a tree', décidément le sylvestre l'inspire), puis vient l'album du même nom et enfin, en 2014, un second LP ' Hang on'.

Pour la petite histoire, comme il en avait ras le bol de courir derrière les maisons de disques, avec son pote Mike Chassaing, il fonde son propre label: Freemount Records.

Tu remarques, à juste titre, que de 2014 à fin 2019, plus de cinq années se sont écoulées et tu te poses des questions...

Non, il n'était pas en tôle, il n'a pas fait le tour du globe en trottinette, alors quoi... on va lui demander.

Bonsoir tout le monde,

C'est avec une certaine émotion que je vous annonce mon grand retour dans le show-business.

Après cinq ans loin des terrains, je rechausse les crampons et je suis extrêmement heureux et libéré de vous annoncer la sortie de quatre nouveaux titres.

L'EP s'appelle "Hello Again" et il sera disponible en digital et K7 le vendredi 13 Décembre.

Un premier single sera en ligne le mercredi 27 Novembre prochain sous forme de vidéoclip musical.

Je vous dévoile la pochette pour l'occasion, un grand merci à Simon Boin pour son travail et Jean-Marc Zabouri pour son oeuvre originale.

Il me tarde de vous dévoiler tout ça et de vous revoir sur la route.

Faites semblant que je vous ai un peu manqué s'il vous plaît.

Love.

T'as fait quoi, insiste ta compagne?

Le mec a raccroché.

Donc l'objet a été baptisé ' Hello Again'.

Four tracks-

Great Escape

Golden Land

I'd rather be dead

Werewolf

L'équipe/ Adam Wood,: vc, gts, keys, piano - Benjamin Tessier: keys, piano, vc - Jim Grégoire: el gt, slide, banjo - Damien Felten: bs - Tom Couineau:dr - Robin Mom: trp, flugelhorn et Elizabeth Polénor: vocals.

Tu glisses la rondelle dans le lecteur du PC, surprise, sur l'écran le Lecteur Windows Media indique qu'il s'agit d'un quatre titres d'un certain Loopy Dave.

Heureusement, après avoir vérifié sur Onkyo, il s'agit bien du bon produit.

Nous sommes prêts pour l' aventure, c'est l'heure de quitter la grande ville sur fond de folky americana à la Ray Lamontagne. La voix est jolie, les backings féminins aériens, la trompette ajoute une touche mariachi à la ballade lumineuse et avant la fin du morceau, tu fredonnes avec eux...I'm running out of town... bien que tu ne te sentes pas l'âme d'un killer on the road.

De la cuisine, elle s'enquiert, c'est qui, c'est bien!

Adam Wood, mon ange!

On dirait du Murat!

Ils sont du même coin!

La fuite se poursuit vers le 'Golden Land' , une contrée qui doit plaire aux amateurs de Great Lake Swimmers, Iron and Wine ou de Josh Rouse.

'I'd rather be dead' débute par une intro ciselée à la guitare avant deux ou trois coups discrets sur les cymbales. La guitare continue son errance, à l'aise, puis viennent les voix, harmonieuses, évoquant Angus and Julia Stone. Une nouvelle fois, le gars du Cantal frappe juste en t'invitant à fredonner la mélodie... here comes the bride, look how she smiles... tu l'imagines charmante, la future mariée.

Adam serait-il légèrement jaloux, le ton est empreint de nostalgie.

Pour arriver au terme des 17 minutes de l'extented play, il te reste 'Werewolf' , une nouvelle ballade éthérée, imparable, enjolivée par des cuivres onctueux.

Un bol d'air pur que cet EP sentant bon les plaines et les collines, que ce soient celles d'Auvergne ou celles du Delaware.

Si certains regrettent l'absence d'éléments informatiques, tu ne fais pas partie du lot.

Les synth pop ou techno freaks peuvent oublier Adam Wood, les partisans de roots music authentique, que ce soit du folk rock, du country rock, de la jangle pop, des singer/songwriters de la trempe de Marc Cohn, James Taylor ou Dan Fogelberg, eux, seront séduits par 'Hello Again'.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte