Magazine Entreprise

Vers le zéro déchet…

Publié le 15 novembre 2019 par Franckbaty @Bouygues_C
chantier bouygues construction zéro déchets

Sur le chantier, il n’y a pas qu’un seul type de déchet. D’une part, on trouve les déchets inertes, majoritairement issus des travaux publics ou de la démolition. Leur taux de valorisation peut être considéré comme acceptable, bien qu’ils soient souvent sous-cyclés, c’est-à-dire recyclés avec une dégradation de leur qualité. Par exemple, lorsqu’on utilise des granulats issus d’un béton technique pour en faire du remblai de voirie. D’autre part, il y a les déchets non dangereux (non inertes), qui eux, peinent à atteindre 50% de valorisation (matière et énergie) en moyenne.

La réglementation européenne, déclinée dans la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, fixe un objectif de 70% de valorisation matière à l’horizon 2020 pour le secteur de la construction.

Par ailleurs, signe positif que l’urgence climatique est de plus en plus prise en compte, les attentes environnementales des maîtrises d’ouvrage sont elles aussi de plus en plus exigeantes.

Dans ce contexte, l’ambition de Bouygues Bâtiment France Europe est de tendre vers le zéro déchet ultime.

déchet ultime

Pour atteindre cet objectif, une démarche pragmatique a été initiée en 2019 : l’expérimentation Chantier Zéro Déchet Ultime. Un projet-test mis en oeuvre dans chaque unité opérationnelle du périmètre France. Inscrite dans la continuité des travaux internes sur l’économie circulaire, cette démarche permettra à chaque équipe opérationnelle de s’approprier, pas à pas, les leviers les plus pertinents pour diminuer l’impact environnemental de nos activités bâtiment.

Deux axes de travail doivent être envisagés pour tendre vers le 0 déchet :

#1 – En amont de la production, lors de la conception du bâtiment : réduire autant que possible les pertes de matières et les emballages.
Par exemple, avec le calepinage* des cloisons plâtre, ou encore le conditionnement en vrac. Ces deux initiatives déjà éprouvés s’inspirent notamment de l’industrialisation.

#2 – En aval, avec le tri à la source.
Le tri séparé, une évidence sur des déchets comme les métaux, pourrait s’appliquer à d’autres flux de déchets dans des conditions techniques et économiques acceptables.

Initié en Ile de France avec le projet des « hacktivateurs » ou dans d’autres régions comme sur le projet Bouygues Bâtiment Nord Est de l’hôpital de Maubeuge, cette dynamique vertueuse s’étendra sur l’ensemble des chantiers test sélectionnés avant la fin de l’année 2019.

Les premiers retours des équipes des chantiers 0 déchet arriveront en novembre ; affaire à suivre… !

  • Le calepinage est une méthode de conception sur-mesure qui consiste à dessiner et préparer le nombre ainsi que la largeur des coupes au juste nécessaire limitant les déchets liés à un découpage sur chantier.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Franckbaty 17028 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte