Magazine Concerts & Festivals

We Only Said - Le Fût Chantant - Saint-Brieuc, le 16 novembre 2019

Publié le 19 novembre 2019 par Concerts-Review
We Only Said - Le Fût Chantant - Saint-Brieuc, le 16 novembre 2019

We Only Said - Le Fût Chantant - Saint-Brieuc, le 16 novembre 2019

Soirée de gala ce samedi 16 Novembre 2019 au fût chantant à St-Brieuc avec l'accueil des Rennais de We Only Said. Je dois reconnaître leur découverte tardive sur internet en début de semaine seulement mais le courant est passé instantanément de bouche (et instruments) à oreilles. Gala pour la qualité des invités car il y a peu de monde en ce début de soirée (21h30 quand même ... ça s'arrangera par la suite). Normal, dixit les artistes, c'est juste le groupe de 1ère partie beaucoup moins bon forcément, probablement le côté obscur de la force de WOS! On pense plutôt échauffement (5 morceaux), le côté lumineux des étoiles revenant 15 mns après la pause classique clope/bière. Un grésillement perturbe la précision des musiciens (provoqué, semble-t-il par la lumière dont 2 ampoules de couleur rouge et blafarde qui ne facilite pas la prise de photos) mais le problème est vite réglé ... comme du papier à musique. Le groupe se compose de : Florian Marzano à la guitare et au chant (I only said d'origine) Mathias Prime fidèle à la guitare, Damien Tillaut plus récemment à la basse, Pierre Marolleau à la batterie et au chant.

3 albums déjà publiés depuis 2009 dont l'impressionnant 'My oversoul' sorti en ce début d'année. On pourrait qualifier leur musique de pop progressive (plutôt que métal prog même si le son et le rythme montent en puissance par instant) avec des mélodies très belles, chargées d'une douceur mélancolique, soutenues par 2 guitares omniprésentes ou des claviers couleur mellotron (rappelant parfois des ambiances Red King crimsonièsques).

On entend aussi certaines montées crescendo, des frappes travaillées à contretemps et des voix fragiles (une touche de Camel) se mariant parfaitement bien avec cet univers onirique voir langoureux.

Pour situer, on pourrait aussi citer The Pineapple Thief et peut-être Lysistrata (pour le chant du batteur surtout car la musique de ces derniers est plus énervée).

Mais attention, tout est digéré dans une personnalité et sensibilité qui leur est propre.

Donc après ce petit échauffement, les artistes reviennent, pas avares, pour un vrai concert de plus d'une heure qu'on n'a pas vu passer (une bonne partie des 2 derniers albums), quel plaisir, j'en ai encore des frissons!

Sans rentrer dans un titre à titre impossible car je ne me souviens pas de l'ordre des morceaux : 'Go past' le mid-tempo est imposé par la batterie et le titre allie puissance et grâce sur un riff de guitare entêtant (et donc qui ne sort plus de ma tête), la 2è guitare nous emporte, la fin du morceau s'envolant dans les cieux (avec violoncelle sur l'album), c'est beau à pleurer (je pense aussi à Hexvessel).

'Dead men' la guitare guide cette superbe ballade transcendée ensuite par un son de mellotron désuet aux accents de flûtes (Pineapple thief, King Crimson et Camel s'y mélangent).

'Before end' un piano répétitif et une batterie décalée avant l'arrivée d'une voix plaintive font naître une émotion triste.

'Lies' s'élève au son déchiré d'une guitare lancinante et de cymbales trébuchantes.

'The way you show your love' lancé par la basse sonne plus guilleret, la guitare danse sur les impulsions de la batterie, le clavier ritournelle dans un second temps puis l'ambiance devient évanescente à la moitié du morceau.

'Messy artist' n'est pas composé par le groupe mais le titre leur donne l'occasion de monter en puissance avec des envolées lyriques à la guitare et une batterie déchaînée.

'Dry as dust' et 'Everything turns cold' (album précédent Boring pools de 2015) sont posés sur un rythme plus sautillant avec frappes sur le rebord de la caisse claire. Le chant est partagé entre Florian et Pierre, le second prenant les choeurs lorsque le premier passe en lead (et inversement, on a droit aux voix doublées au féminin sur l'album 'My oversoul).

Les musiciens prennent du plaisir et vivent tous intensément leur musique avec une mention spéciale à Pierre en équilibre sur voix/batterie et qui paraît totalement envoûté, jouant même les rythmes off. Ils appellent avec gentillesse le public à partager ce plaisir invitant de nombreuses fois leurs hôtes à délaisser leur comptoir.

Tout est bon, rien à jeter!

C'est recherché, sensible et subtil mais tout en restant accessible (tellement difficile d'y parvenir).

Un grand merci à ce groupe qui mérite une exposition médiatique internationale, faisons le savoir! WE ONLY SAID ... WE MUST SHOUT IT!!!

We Only Said - Le Fût Chantant - Saint-Brieuc, le 16 novembre 2019 We Only Said - Le Fût Chantant - Saint-Brieuc, le 16 novembre 2019

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte