Magazine Cuisine

Comment prévoir un Noël antigaspi ?

Par Marieduclain

Comment prévoir un Noël antigaspi ?Cette année, c'est décidé, on opte pour un Noël antigaspi. Terminé le gaspillage propre aux fêtes, un minimum de préparation, une pincée d'organisation et quelques bons réflexes font des merveilles. Pour profiter de l'occasion l'esprit en paix, place aux astuces bio et écolo !

Planifier un Noël antigaspi

Vous vous en doutiez, le véritable secret d'un Noël antigaspi tient à l'organisation. Dès que possible, envoyez les invitations, réfléchissez au menu, faites le compte des invités et des repas à prévoir. Une fois le menu et le nombre de gourmands défini, préparez la liste de courses. Puis faites l'état des lieux des placards afin d'éliminer tout risque de doublon ou d'achat inutile.

Doser les quantités

Premier réflexe anti-gaspillage à Noël, doser les quantités ! Il ne s'agit pas d'affamer les gourmands, plutôt de prévoir des quantités adaptées et surtout, de connaître ses invités. Inutile de compter six baguettes si la moitié ne tolère pas le gluten ou d'éplucher trois kilos de pommes de terre pour quatre personnes. Quant aux quantités elles-mêmes, n'oubliez pas que les invités profiteront mieux d'un menu à trois plats s'ils ne passent pas à table l'estomac déjà plein.

Miser sur le vrac pour un Noël antigaspi

Bonne nouvelle, la méthode la plus simple quand il s'agit d'éviter les restes est aussi la plus économique. Misez autant que possible sur , la Prim'Box Priméal est là pour ça ! Remplissez-la en calculant au plus près les quantités nécessaires grâce à ses mesures graduées. Vous ne payez que ce dont vous avez besoin, tout en limitant les risques de surplus. D'autant qu'un nombre croissant de produits bio se trouve en vrac, des fruits secs aux céréales, des légumineuses jusqu'aux pâtes. Quant à ceux qui n'existeraient pas en vrac, évitez le suremballage et privilégiez des emballages recyclables.

Cuisiner les restes

Vous aurez beau tout tenter pour un Noël antigaspi, il y aura malgré tout des restes. Le secret ? La cuisine des restes ! Elle transforme les fins de plats en menus complets, tout en réduisant les déchets et le budget. Conservez des cases vides dans le planning des menus, dans lesquelles vous recyclerez les restes des repas précédents. Servez le fromage en brochettes au prochain apéritif, le riz en gratin au repas suivant, la bûche en verrines pour un nouveau dessert. Le même principe vaut d'ailleurs pour la préparation : cuisiner un pesto avec les fanes des carottes plutôt que de les jeter est aussi simple que rapide. D'autant qu'avec des produits bio, vous pourrez cuisiner les épluchures.

Éviter le papier cadeau pour un Noël antigaspi

Il s'agit sans doute du plus grand gaspillage de fin d'année. Pour un vrai Noël antigaspi, oubliez le papier cadeau, les solutions alternatives existent ! La plus belle ? Le furoshiki, une technique traditionnelle japonaise consistant à plier et nouer du tissu. Utilisée pour envelopper des paquets autant que pour les transporter, elle regorge de méthodes simples afin de tout emballer. Quant aux tissus, les foulards, nappes et étoles font parfaitement l'affaire. Inutile de préciser, au passage, que le principe s'applique aussi à la vaisselle : exit les assiettes en carton et les gobelets en plastique, bonjour aux assiettes et verres réutilisables.

Comment prévoir un Noël antigaspi ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marieduclain 700 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte