Magazine Cinéma

[Critique] LAST CHRISTMAS

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Critique] LAST CHRISTMAS

Partager la publication "[Critique] LAST CHRISTMAS"

Titre original : Last Christmas

Note: ★★★★☆

Origines : Grande-Bretagne/États-Unis

Réalisateur : Paul Feig

Distribution : Emilia Clarke, Henry Golding, Emma Thompson, Michelle Yeoh, Boris Isakovic, Lydia Leonard, Maxim Alexander Baldry…

Genre : Romance/Comédie

Durée : 1h43

Date de sortie : 27 novembre 2019

Le Pitch :

Kate, une jeune Londonienne, vit une existence plutôt dissolue, enchaînant mauvaises décisions sur mauvaises décisions. Un jour, elle rencontre Tom, un jeune homme totalement à l’opposée, bien dans sa peau et à la vie aussi ordonnée que possible. Tom dont l’influence va peu à peu encourager Kate à mettre de l’ordre dans son quotidien…

La Critique de Last Christmas :

Si le titre du nouveau film de Paul Feig (Mes Meilleures Amies) vous dit quelque chose c’est normal. Ce dernier faisant directement référence au tube intemporel de George Michael, qui a d’ailleurs inspiré à Emma Thompson l’histoire de Kate, cette jeune femme à la vie chaotique, qui à Noël, va faire une rencontre déterminante. George Michael étant par ailleurs, un peu à la manière de Bruce Springsteen dans le récent Music of my Life, au centre de l’intrigue de Last Christmas. Un film qui au final cache bien son jeu et s’avère beaucoup plus profond, émouvant et galvanisant que prévu…

Last-Christmas

London actually

Film officiel de Noël 2019, Last Christmas voit Paul Feig revenir aux sapins, guirlandes et autres illuminations de fin d’année, 13 ans après son méconnu Enfants non accompagnés. Ici néanmoins, le réalisateur entend clairement adopter les codes des comédies britanniques à la Love Actually, le côté choral en moins. Last Christmas se focalisant véritablement sur les tourments du personnage incarné par Emilia Clarke. Et s’il donne en effet l’impression dans sa première moitié, de totalement se conformer à un schéma établi bien connu, Paul Feig se paye par la suite le luxe de dévier du chemin pour nous prendre à revers et mettre en évidence une certaine audace.

Amour et flocons

Last Christmas qui met un peu de temps à trouver ses marques, même si la localisation de l’intrigue, qui se déroule en majeure partie aux abords de Covent Garden, les décorations et la bande-son suffisent à le rendre d’emblée confortable et rassurant. L’humour est présent, ainsi que la romance. Cela dit, c’est surtout quand le scénario, co-écrit par Emma Thomson donc (qui joue la mère d’Emilia Clarke) dévoile véritablement son jeu que le spectacle prend une toute autre tournure. Alors oui, le fameux twist qui change tout reste un peu prévisible mais ce n’est pas grave car ici, comme souvent, c’est l’exécution qui prime. En prenant son temps, ménageant ses effets et s’attachant aux personnages pour nous encourager à une certaine empathie, Paul Feig parvient ainsi à structurer son récit d’une telle façon qu’il semble difficile à la fin, de ne pas s’émouvoir devant le résultat. Paul Feig, qui reste également un excellent directeurs d’acteurs, arrivant à tirer le meilleur d’Emilia Clarke et de ses partenaires. L’ex-Mère des dragons ici dans un de ses meilleurs rôles hors-Game of Thrones, faisant preuve de beaucoup de spontanéité et de naturel, aussi à l’aise dans le pur exercice de la comédie que dans un registre plus dramatique. L’actrice qui rayonne en permanence au sein d’un casting judicieux, également éclairé par la performance savoureuse d’une Emma Thomson parfaite et d’une Michelle Yeoh attachante.

Merry Christmas England

Finalement, Last Christmas, sous ses airs de pure comédie romantique à destination des cœurs tendres, est bien plus que cela. Sans renier son statut de gourmandise idéale pour se mettre dans l’ambiance des fêtes, il ravive l’esprit de Noël habitant les grands classiques du genre, avec sa morale bien amenée et incarnée à défaut d’être originale. Mais encore une fois, l’originalité n’est pas vraiment importante si on accepte le postulat et qu’on sait apprécier l’absence de cynisme et l’authenticité de l’histoire. Écrit avec beaucoup de sensibilité, dirigé avec passion, Last Christmas met du baume au cœur et s’impose comme une jolie parenthèse enchantée. Un beau et attachant feel good movie susceptible de faire couler quelques larmes.

En Bref…

Sans prétendre révolutionner le genre, le nouveau film de Paul Feig est pourtant bien plus qu’une simple romance de Noël. Quelque-part entre la comédie britannique et le pur film de Noël, plus surprenant et audacieux que prévu, porté par l’attachante Emilia Clarke, Last Christmas l’emporte par sa sincérité et son refus de céder à une quelconque forme de cynisme. Une belle surprise donc !

@ Gilles Rolland

Last-Christmas-Emilia-ClarkeCrédits photos : Universal Pictures France

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines