Magazine Cinéma

[Critique] JUMANJI : NEXT LEVEL

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Critique] JUMANJI : NEXT LEVEL

Partager la publication "[Critique] JUMANJI : NEXT LEVEL"

Titre original : Jumanji : The Next Level

Note:
★
★
★
☆
☆

Origine : États-Unis

Réalisateur : Jake Kasdan

Distribution : Dwayne Johnson, Karen Gillan, Jack Black, Kevin Hart, Danny De Vito, Danny Glover, Awkwafina, Nick Jonas, Colin Hanks, Alex Wolff, Morgan Turner, Ser’Darius Blain, Madison Iseman, Rory McCann…

Genre : Action/Aventure/Comédie/Fantastique/Suite/Adaptation

Durée : 2h04

Date de sortie : 4 décembre 2019

Le Pitch :

À la recherche de leur ami Spencer, qui a mystérieusement disparu, Martha, Madison et Fridge se voient contraints de retourner à Jumanji. Mais à peine ont-il retrouvé ce monde sauvage, plein de dangers, qu’ils s’aperçoivent que les règles du jeu ont changé…

La Critique de Jumanji : Next Level :

Il fallait se douter que les énormes recettes de Jumanji, le faux remake du film culte avec Robin Williams, allait entraîner la mise en chantier d’une suite. Presque un milliard de dollars, c’est plutôt incroyable. Alors pourquoi ne pas essayer de réitérer l’exploit, voire de faire encore mieux ? On prend les mêmes, devant et derrière la caméra, et on recommence. Voilà qui promettait, vu la piètre qualité du précédent, une suite bien moisie. Et pourtant… Car, surprise ô surprise, Jumanji : Next Level est bien mieux que son prédécesseur. Et pas qu’un peu !

Ready Player Two

Pour autant, il convient aussi de souligner que ce nouveau Jumanji est parfois complètement aux fraises. Visuellement parlant notamment, ce qui est toujours un comble quand on parle d’une production à gros budget comme celle-là. Et ça commence d’ailleurs rapidement à clocher, avec des animaux parfois véritablement salopés numériquement et des cascades qui font en effet ressembler les personnages à un amoncellement de pixels. Oui on est censé être dans un jeu mais ce n’est une bonne nouvelle pour autant. L’histoire ne vole pas non plus très haut mais néanmoins, malgré des incohérences flagrantes, elle fait le job et ça c’est bien.

Jumanji-Next-Level-Danny-De-Vito

Cela dit, la réussite (relative) de ce nouveau Jumanji tient à une idée pour le coup très bien exploitée et, c’est assez rare en ce moment pour le souligner, plutôt innovante ! Quelle idée ? Avoir interverti les rôles…

Insert coins

Car ici, si les quatre acteurs principaux du premier épisode, à savoir Dwayne Johnson, Karen Gillan, Kevin Hart et Jack Black, sont toujours au rendez-vous en tant qu’avatar, du jeu-vidéo Jumanji, les joueurs ne sont plus les mêmes. Jake Kasdan et ses co-scénaristes ayant décidé d’inviter à la fête les vétérans Danny De Vito et Danny Glover et de les inclure dans la dynamique. Comment ? En intervertissant les rôles ! Du coup, dès le début de la partie, le personnage de The Rock se retrouve joué par le grand-père de Spencer, soit Danny De Vito. Idem avec le personnage de Danny Glover, qui se retrouve à piloter Kevin Hart. Et si rien ne change pour Karen Gillan et que le personnage de Jack Black se montre lui aussi moins surprenant (mais toujours très drôle), cette nouveauté apporte beaucoup de fraîcheur à l’ensemble. L’arrivée de ces deux grands-pères qui n’entravent strictement rien aux jeux vidéos et se retrouvent ainsi complètement paumés donnant lieu à des vannes parfois hilarantes. Sans oublier que de voir Dwayne Johnson adopter les mimiques de Danny De Vito et Kevin Hart causer comme Danny Glover a quelque chose d’intensément jubilatoire. Les deux comédiens s’en tirant avec les honneurs, quand, dans le premier, ils se contentaient de nous ressortir leur palette habituelle.

On regrettera juste que Jumanji 2 (ou 3 on ne sait pas trop) finisse par rentrer dans le rang avant la scène finale mais mine de rien, l’arrivée de ces joueurs pas comme les autres change la donne. Le film est beaucoup plus drôle, moins prévisible (mais toujours un peu quand même) et carrément plus attachant.

Les aventuriers du jeu perdu

Suivant une trame on ne peut plus classique, avec un objet magique à récupérer entre les mains d’un super méchant (incarné par l’excellent Rory « Le Limier de Game Of Thrones » McCann, Next Level redresse donc la barre avec une belle énergie et une audace qui finit par nous faire oublier, le temps de la projection, les défauts énoncés plus haut. Les acteurs, en grande forme, s’en donnent à cœur joie et la morale, si elle est cousue de fil blanc, fonctionne. Qui aurait cru qu’on dirait du bien de la suite de Jumanji : Bienvenue dans la jungle ?

En Bref…

Beaucoup plus réussie que le précédent volet, cette suite tire le meilleur parti d’un postulat correctement et de l’arrivée de nouveaux personnages très bien exploités eux aussi. Reste ces effets-spéciaux parfois inexplicablement brouillon, et quelques incohérences mais sinon, le contrat est largement rempli. On ne voit pas le temps passer, c’est parfois très drôle, plein d’énergie et donc très divertissant. On n’ira pas jusqu’à dire que c’est aussi bien que le film original avec Robin Williams mais disons qu’on s’en rapproche un peu…

@ Gilles Rolland

Jumanji-Next-Level-cast
Crédits photos : Sony Pictures Releasing France

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines