Magazine Amérique latine

Et le Cabildo abierto dans tout ça ? [Humour]

Publié le 23 mai 2020 par Jyj9icx6
Le 22 mai 1810, la révolution a commencé à Buenos Aires : le vice-roi avait convoqué une réunion citoyenne (1) qu’on appelait le Cabildo abierto (conseil municipal ouvert). Ce Cabildo abierto est entré dans l’histoire car il a voté l’abolition de la vice-royauté, premier pas vers la réunion qui se tint trois jours plus tard, le 25 mai, pour monter un collège gouvernemental dont l’ex-vice-roi allait être écarté.

Et le Cabildo abierto dans tout ça ? [Humour]

Convocation historique imprimée par le concessionnaire
de l'Imprimerie des Enfants trouvés
qui était un révolutionnaire convaincu
Cliquez sur l'image pour une meilleure résolution


En Argentine, depuis la mi-mars, les écoles sont fermés et tout se fait à la maison, à travers des cours en ligne et des émissions de la télévision de service public. Cette semaine, tous les enfants travaillaient sur la Révolution de Mai, comme tous les ans juste avant la fête nationale, le 25 mai.
Cette situation inédite a inspiré Daniel Paz et Rudy dans leur dessin du jour, à la une de Página/12. Et le Cabildo abierto dans tout ça ? [Humour]
Le gamin : Une question en histoire… Les gens du Cabildo abierto, ils se sont réunis sur Zoom ou sur Skype ? (Traduction © Denise Anne Clavilier)
(1) Seuls les propriétaires fonciers étaient convoqués. Ils avaient seuls le droit de vote. Mais ce jour-là, quelques citoyens bien décidés à se débarrassés du régime en place et du vice-roi se sont organisés pour élargir encore plus la convocation, permettant à des habitants qui n’étaient que locataires de participer à cette réunion. J’explique ce qu’il s’est passé dans l’un des chapitres de Manuel Belgrano – L’inventeur de l’Argentine, publié en février aux Éditions du Jasmin.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2740 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte