Magazine Cinéma

[Critique] L’EXCELLENTE AVENTURE DE BILL ET TED

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Critique] L’EXCELLENTE AVENTURE DE BILL ET TED

Titre original : Bill & Ted’s Excellent Adventure

Note:

★
★
★
½
☆

Origine : États-Unis

Réalisateur : Stephen Herek

Distribution : Keanu Reeves, Alex Winter, George Carlin, Tony Steedman, Terry Camilleri…

Genre : Comédie

Durée : 1h26

Date de sortie : 17 février 1989

Le Pitch :

Cancres de service, Bill et Ted, ados californiens attardés, se voient confier une mission capitale : réussir leur dernier partiel ou plonger l’humanité dans le chaos…

LA CRITIQUE DE L’EXCELLENTE AVENTURE DE BILL ET TED :

Février 89. Alors que la planète entière attend la fin de l’année pour la sortie de Retour vers le Futur 2 sort dans les salles L’excellente aventure de Bill et Ted. Un film dans lequel deux diplômés du dernier de rang en devenir se retrouvent à deux doigts de l’exclusion.. Leur dernière chance, valider leur dernière UV : Histoire. Et alors que l’exposé semble mal embarqué, une cabine téléphonique descend du ciel avec à son bord Rufus, guide touristique spécialisé dans le voyage dans le temps et point de départ d’une aventure bien loufoque pour nos deux compères.

L'excellente-aventure-de-bill-et-ted

LA CABINE À REMONTER LE TEMPS

Theodore « Ted » Logan et Bill S. Preston ont tout pour ne pas réussir dans la vie. Ils squattent pénardos chez leurs parents, présentent un désintérêt notoire pour les études et n’ont qu’un but dans la vie, à savoir former un groupe de hard rock avec Eddie Van Halen. Mais un beau soir de fin d’année scolaire, ils se retrouvent bien malgré eux embarqués dans une folle aventure à bord d’une cabine téléphonique à remonter le temps.

L’excellente aventure de Bill et Ted a beau reposer sur des effets-spéciaux indéniablement datés et alors que les époques traversées par les deux héros s’avèrent plutôt inégales en marade, le film se montre néanmoins d’une efficacité redoutable. Sans prétention, Stephen Herek signe ainsi un excellent buddy movie qui sera à coup sûr source d’inspiration pour les générations à venir.

PARTY ON DUDE !

Culte aux États Unis, la saga Bill et Ted est bien plus anecdotique par chez nous. Rééditée par Studio Canal en plein confinement, pile pour la sortie du troisième volet de l’autre côté de l’Atlantique, une mise à jour cinématographiquement 80’s s’imposait. Alors oui, on est loin d’un bon vieux Wayne’s World ou Retour vers le Futur, mais on passe un bon moment. Le choc des cultures est ici magnifiquement mis en scène.. Franchement, Beethoven qui fait du synthé électrique, Napoléon à l’Aqua Splash ou encore Gengis Khan qui découvre la batte de baseball… On flirte avec le génie pur. Et que dire de la performance de Keanu Reeves, coupe au bol et short en jean à l’appui ? Pas sûr que grand monde aurait à l’époque mis un dollar sur lui pour être à l’affiche d’un monument S.F. pile dix ans plus tard. D’ailleurs, en parlant de Matrix, le tribute du personnage de Rufus est immanquable dans la trilogie des Wachovski. Hard rock, jolies pépettes, t-shirts trop courts, coiffeurs en prison et bande-originale funky, c’était quand même bien les années 80 !

En Bref …

Certes un ton en dessous des comédies cultes sorties dans cette période haute en couleurs fluos, L’excellente aventure de Bill et Ted reste toutefois un fort agréable moment de recueillement jubilatoire autour des années 80. À voir pour pas mourir idiot et pour la cool attitude d’un Keanu Reeves déjà bien déjanté à l’époque. Excellent ! (et oui ça vient de là, désolé pour les fans de Wayne et Garth)

@ Mathieu Laforgue

L'excellente-aventure-de-bill-et-ted-Reeves-Winter
Crédits photos : Universal Pictures fantastique George Carlin Keanu Reeves L'Excellente aventure de Bill et Ted Stephen Herek

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines