Magazine Beaux Arts

L’homme qui voulait connaître son dû. conte marocain, partie 2

Par Abdesselam @abdesselam

L’HOMME QUI VOULAIT CONNAÎTRE SON DÛ. CONTE MAROCAIN, PARTIE 2

Et c'est ainsi que durant trois jours et trois nuits Monsieur le prospère prépara son voyage. Il chargea son fidèle mulet de toutes les provisions, de tout ce dont il avait besoin pour parcourir toutes ces grandes distances pour rencontrer Dieu. Il fut triste lorsqu'i quitta ses trois filles, mais il promit de revenir rapidement.

Monsieur le prospère le cœur plein de joie, l'âme pleine d'espérance, commença un long voyage, un très long voyage. Il traversa d'étranges contrées, rencontra d'étranges peuples. Traversa des déserts, affronta les fureurs des mers, le silence du désert. Et il ne trouva aucune trace de Dieu.

Finalement, alors qu'il était désespéré, il vit au fond d'une forêt les petits feux d'un village. Il arriva à côté d'une petite maison habitée par trois hommes qui priaient Dieu jour et nuit. Et Dieu en récompense de leur piété, leur faisait descendre du ciel pour chacun d'eux, une grappe de raisin noir ainsi qu'un pain de la même couleur. Les trois hommes trouvaient dans cette ration quotidienne de quoi désaltérer leur soif et de quoi calmer leur faim. Ils étaient, en réalité, très heureux de cette bénédiction quotidienne et continuaient à prier Dieu.

Aussi, furent-ils surpris de voir arriver chez eux un étrange Monsieur, fatigué, épuisé.

- Où allez-vous mon bon Monsieur ? Lui demandèrent les trois hommes.

- Je poursuis un chemin d'errance à travers les pays divers, les contrées étranges et lointaines pour rencontrer Dieu et lui faire part d'une requête bien personnelle.

Le prospère resta avec ces hommes et se mit à prier avec eux. Comme les trois autres hommes, il reçut à son tour une grappe de raisin ainsi qu'un pain. Mais sa grappe de raisin et son pain étaient de couleur blanche. Les trois autres hommes, quant à eux, comme d'habitude, reçurent du pain et des raisins de couleur noire. Ils furent ainsi irrités, et pris de jalousie. Ils échangèrent le pain et le raisin blanc contre du pain et du raisin noir. Ils étaient curieux, ils voulaient connaître quel était le goût de ce raisin et de ce pain qui avait cette jolie couleur blanche dorée. Et c'est ainsi que le Prospère au lieu de manger le pain et le raisin qui lui étaient destinés, mangea celui qui était dû à ces trois hommes qui, disons-le, priaient Dieu jour et nuit.

Après trois jours et trois nuits passées à prier avec ses trois hommes vint le jour du départ. Les trois hommes demandèrent une faveur à Monsieur le prospère avant qu'il n'entamât de nouveau cette longue quête pour trouver Dieu.

" Si tu rencontres Dieu, demande-lui quel sera le sort de ces trois hommes qui prient jour et nuit le Dieu et à qui le Dieu en échange envoie une grappe de raisin ainsi que du pain. "

Publié


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Abdesselam 116 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte